Mise en ligne le Samedi 04 Mai 2019
écouter

TOP 14 (24e journée) : Grenoble / Agen (11-29) : Le SUA sauve sa place en Top 14 !

Ils l'ont fait ! En s'imposant de haute lutte pour la première fois de leur histoire en Isère, les Agenais ont composté leur billet pour le Top 14 une saison de plus. Au vu de leur force de caractère et de leur saine réaction après le désastre parisien le 13 avril qui en aurait peut-être découragé plus d'un (ce soir-là, rappelons qu'après sa défaite 25-22 face à 13 parisiens, le SUA n'avait plus que 2 points d'avance sur le FCGR), ils le méritent amplement. Si cette équipe a pris de gros trous d'air en début de saison, à Clermont au Racing ou à Toulon, par la suite elle a su retenir les leçons de ces roustes et a durci sa défense, ne cédant que 10-0 par exemple chez le supersonique Stade Toulousain le 6 octobre, là où tant d'autres (comme Pau ce week-end, 83-6...) ont terminé transformés en corned-beef, et ne lâchant complètement qu'une autre fois à Lyon lors du Boxing Day, avec beaucoup d'absents ce jour-là. Il est clair que c'est d'abord avec sa défense que le SUA a récolté les huits derniers points de la quinzaine écoulée, contre le LOU à Armandie, puis ce samedi au pied des Alpes, en résistant bec et ongles pendant près de cinq minutes à une grosse pression des locaux sur des ballons portés juste avant la mi-temps, lesquels menaient alors 8-3 après un essai de voleur de Guillemin qui avait chipé un ballon à Rubio à la faveur d'un rebond erratique du ballon, profitant d'un coup de pied à suivre de l'excellent Germain, auteur d'une pénalité peu avant (8-0, 16e) . Mieux : sur la première vraie incursion des Suavistes dans les 22 adverses, Romain Briatte mystifait tout le monde et aplatissait sous les perches (8-13 à la pause, l'impeccable Berdeu ayant meublé au pied le reste du score). Un véritable tournant dans cette rencontre qui fut d'abord une bataille tactique, dont les Grenoblois n'allaient jamais se remettre, malgré la botte de Germain qui entretint un temps l'illusion (11-16, 53e). Mais en face, Léo Berdeu avait sorti son parabellum de concours et enquillait sans trembler (11-22, 63e) avec un 7/8 dans ses tentatives. Ce n'est pourtant qu'à 4 minutes de la fin que le SUA atteignit son Graal quand un coup de pied par dessus la défense de Ricky Januarie, après un ballon volé par Tom Murday dans l'alignement grenoblois, fut récupéré par Clément Laporte pour le second essai suaviste, celui du maintien (11-29, 76e). Le FCGR jouera donc le barrage pour le maintien, le SUA lui, pouvait sabrer le Champagne, pour avoir su forcer le destin, trois semaines seulement après cette glaciale soirée parisienne qui avait assombri son horizon. Mauricio Reggiardo, le manager argentin du SUALG, va pouvoir quitter le Lot-et-Garonne la tête haute, avec le sentiment du devoir accompli. Ecoutez les réactions de Bastien GUILLEMIN, l'arrière du FCGR auteur de l'essai grenoblois, Mathieu LAMOULIE, l'arrière du SUALG, Stéphane GLAS, l'entraîneur des arrières du FCGR, et Mauricio REGGIARDO, le manager du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne, au micro de Julien Huët qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade des Alpes à Grenoble aux côtés de William Ortolan. D'autres réactions à écouter ce lundi 6 mai 2019 dans nos journaux de 12h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.