Actualités régionales

Tous Bassin, une plateforme locale et solidaire qui continue d'évoluer

09 novembre 2020 à 16h51 Par Jérôme Martin-Castéra
Crédit photo : Tous Bassin

Près de 600 entreprises et commerces sont déjà répertoriés sur le site.

« Donner un coup de main aux personnes du territoire qui se demandaient ce qui était ouvert, fermé, qui livrait.... »  l'idée de base de Tous Bassin, une plateforme imaginée par quatre entrepreneurs locaux. En soi, Tous Bassin nous facilite la vie. Par catégories et par communes, ce sont plusieurs centaines d'entreprises du Bassin d'Arcachon et du Val de l'Eyre qui sont ainsi répertoriées sur le site tousbassin.fr. Santé, alimentaire, artisanat, bricolage... les domaines sont nombreux et variés. « On a des demandes d'un peu partout, du Val de l'Eyre, de Sanguinet, de Biscarrosse... » raconte Adrien Sanchez l'un des fondateurs qui ne souhaite pas aller au-delà ce que l'on appelle le "pays de Buch".

L'idée


Une réussite lors du premier confinement

C'est lors du premier confinement que Tous Bassin a vu le jour, « bénévolement et sans moyen ». Le succès a été instantané avec près de 400 entreprises enregistrées sur le site et de nombreux internautes comblés. Il faut dire que la demande était là et nombreu.ses.x girondin.e.s ont décidé de se tourner vers des services de proximité.

Né durant le confinement 1

Depuis que le pays est reconfiné, le nombre de commerçants et d'entreprises répertoriés gratuitement s'apprête à dépasser le cap des 600.

L'idée est aussi de perdurer. « L'outil, il faut qu'il soit durable sinon ça ne servira rien » explique l'infatigable Adrien Sachez qui souhaite avec ses équipes développer son projet sous forme de click & collect via le site dans les jours à venir avant la naissance d'une marketplace. Pour cela la structure compte sur le soutien des collectivités locales. Plusieurs élu.e.s soutiennent déjà la démarche comme la députée Sophie Panonacle où le maire d'Arcachon Yves Foulon qui a intégré sa commune sur la plateforme.

Un outil utile pour les habitant.e.s du Bassin d'Arcachon mais également des alentours et qui se veut « facile et lisible » selon Adrien Sanchez.

Un outil qui doit durer