Rugby (25e journée - Top 14) après UBB / LOU (42-10) : Une UBB bonifiée savoure sa qualification en phase finale


21 mai 2022

L'Union Bordeaux-Bègles se rassure en battant largement le LOU Rugby sur sa pelouse. Elle file en phase finale de Top 14 pour la deuxième fois de suite. 

Il fallait un coup d'accélérateur pour que l'Union Bordeaux-Bègles remporte une 15e victoire cette saison en championnat après des mois compliqués. Face à Lyon, l'UBB n'a pas réussi à trouver la faille dans la défense du LOU les hommes de Christophe Urios étaient tout de même devant à la pause sur un court avantage (6-3). "Sur la première période face à Lyon, on a manqué de rythme, on a souffert. Tourner à 6-3 à la mi-temps, c'était un peu inespéré". L'UBB a dû mettre un coup d'accélérateur qui ne pouvait venir que d'un homme, Matthieu Jalibert. Le demi d'ouverture débloque la rencontre en seconde période avec un exploit personnel où il élimine trois joueurs du LOU avant de finir sa folle course dans l'en-but de Lyon (16-3, 46e). Quelques minutes plus tard, Jalibert réussit avec de la chance à récupérer le ballon après un mauvais lancer en touche de Guillaume Marchand, en filou le 10 bordelais aplatit dans l'en-but adverse (23-3, 52e). Jalibert s'est offert un doublé et a donné un avantage à ses coéquipiers. "Quand on a marqué une fois, puis deux fois en seconde période, les Lyonnais ont pris un coup et ont basculé sur leur finale de Challenge Cup", déclare le manager de l'UBB.

Bordeaux-Bègles a continué dans son élan : Clément Maynadier a offert un troisième essai synonyme de bonus offensif (30-3, 62e). L'UBB va enchaîner dans son jardin en inscrivant deux essais de plus : servi par Santiago Cordero, Guido Petti participe à la fête en marquant son premier essai sous le maillot de Bordeaux-Bègles (37-3, 69e), puis c'est Ben Tameifuna qui marque le cinquième essai en force (42-3, 74e). En fin de match, Diaby et les siens vont encaisser un essai de pénalité sans incidence sur le score final (42-10, 80e), "ce qui me gonfle, c'est qu'on ne joue pas simplement. Mais je ne vais pas faire la fine bouche. Après trois semaines sans jouer et des joueurs en reprise, je craignais qu'on manque de rythme. Ç'a été le cas. La première mi-temps, on a baissé la tête. Mais je pense que ça ne sera pas le cas pour la suite. Matthieu Jalibert revient au meilleur moment, mais comme d'autres joueurs qui nous manquaient. Ça nous fait du bien. " analyse Christophe Urios.

L'UBB en phase finale de Top 14

Grâce à ce succès, l'Union Bordeaux-Bègles a mis fin à une série de cinq défaites de suite à Chaban-Delmas. Elle s'est qualifiée pour la seconde fois de suite en phase finale soit pour les barrages, soit directement pour les demie-finales, mais pour ça il faudra terminer sur les deux premières place de Top 14, autrement dit, victoire obligatoire à Perpignan début juin. Pour Christophe Urios, il y n'a qu'un objectif maintenant, "Maintenant, l'objectif, c'est le Top 2 et la qualification directe en demi-finale. Mais on a un déplacement périlleux à Perpignan [...] Ce serait une déception si on ne termine pas dans les deux premiers". François Trinh-Duc, demi d'ouverture de l'UBB s'est également exprimé sur le sujet. "Jouer les phases finales était l’objectif du début de saison, c’est une première chose de faite. Et sur le plan personnel, je n’imaginais pas finir ma carrière autrement qu’en passant par les phases finales. Il y a encore du travail pour la suite vu la copie qu’on rend face à Lyon, notamment en première période. Ça fait du bien de retrouver la victoire mais notre niveau peut encore croître".

[Par Dorian Malvesin © photo ARL - Loic Cousin]

Les réactions !

Réaction de François TRINH-DUC, demi d'ouverture de l'Union Bordeaux-Bègles.

Réaction de Félix LAMBAY, 2ème ligne de Lyon.

Réaction de Christophe URIOS, le manager de l'Union Bordeaux-Bègles.