Sports

Rugby (17e journée - Top 14) : Brive / Bordeaux-Bègles (25-23) : l’UBB freinée par sa bête noire le CA Brive

20 février 2021 à 20h40 Par Dorian Malvesin (depuis Brive) et Dominique Darriet
Crédit photo : Dorian Malvesin_ARL

Pour son dernier match du mois de février, l’UBB a été battue contre le CA Brive (25-23), perd trois joueurs, mais ramène le bonus défensif.

La Corrèze n'inspire décidément pas les Unionistes, menés au score de bout en bout et bien trop souvent à la faute (6 pénalités concédées), mais qui ont réussi à ramener le bonus défensif au terme d'un match très inégal. Brive est toujours aussi Gaillarde et a récité sa partition habituelle, scorant à chaque incursion dans le camp des girondins, lesquels ne réalisent pas une bonne opération au classement, leurs rivaux ayant tous gagné. Une tuile n'arrivant jamais seule, l'Union a aussi perdu, son troisème ligne, Alexandre Roumat, qui n'a pas démarré la rencontre, son capitaine Jefferson Poirot et surtout son arrière Romain Buros sur blessure, peut-être pour un moment.

« Cette défaite est dure à avaler pour plein de raisons. On n’a pas su gagner le match. On a eu des occasions où on a été parfois maladroits » déclare Christophe Urios en fin de rencontre.

Film du match : 

Bordeaux-Bègles se précipite à chaque attaque dans la zone de marque de Brive, mais ne parvient pas à concrétiser les actions : Pierre Mignot arrive plusieurs fois à franchir, mais il subit des cuillères ou encore Jean-Baptiste Dubié qui transperce la défense de Brive, mais le soutien arrive tardivement. Le CAB profite des nombreuses fautes de mains et Enzo Hervé enchaîne les pénalités (9-0, 15e).

Le tournant de la première période arrive à la 25e minute de jeu. Dubié subit un plaquage cathédrale du géorgien Vasil Lobzhanidze, ce dernier écope d’un carton jaune. Dans l’action, Jefferson Poirot doit sortir sur protocole commotion. Romain Buros quitte lui aussi ses coéquipiers, touché à l’épaule, une blessure qui peut être opérable. Dubié passe au poste d’arrière, Paiva remplace Poirot et Moefana prend la place de Buros. 

Les pénalités s’enchaînent et l’UBB reste toujours derrière au score (12-3). Juste avant la pause, Lucu et les siens profitent d’être en supériorité numérique pour marquer le premier essai du match. Sur une touche, Joseph Dweba sert Maxime Lucu qui transmet rapidement le ballon à Higginbotham, lequel plonge dans l’en-but du CAB. Une belle combinaison qui a été travaillée tout le long de la semaine (12-10). Croyant terminer la première période avec ce score, le CAB préfère le changer en répondant rapidement à l’UBB, en inscrivant lui aussi un essai par l’Italien, Pietro Ceccarelli (19-10, 38e).

En seconde période, un duel débute entre Hervé et Lucu. Les deux buteurs enchaînent les pénalités (25-16). Les deux camps se rendent coup pour coup une bataille de tranchées où le niveau d’engagement ne baisse pas, au contraire il augmente et la casse se fait voir, avec la sortie de deux joueurs du CAB.

Le staff de l’UBB fait entrer de la fraîcheur. Dans le jeu, la différence se voit, le dernier quart ressemble à une attaque défense avec des bordelais qui vont multiplier les séquences de jeu. Brive résiste mais va finir pas craquer. Une touche récupérée par Guido Petti, Lesgougues en tant que maestro expédie le ballon dans les bras de Lucu, tape un coup de pied rasant derrière la défense de Brive. Hulleu est le premier sur le ballon et inscrit le deuxième essai des Bordelais (25-23), 72e). Malgré cet essai, Bordeaux-Bègles sera trop court pour pouvoir s’imposer en terre corrézienne. « L’état d’esprit a été très bon. J’ai vu une équipe de morts de faim qui ne lâche pas et qui avait envie de gagner le match. Ça se joue à très peu de chaises. Je suis déçu pour mes joueurs, ils méritaient de gagner. » analyse Christophe Urios

L’UBB perd son premier match en 2021. Pas de matches le week-end prochain, ni de vacances pour les joueurs, deux semaines de préparation pour affronter la Section Paloise à la maison le 6 mars prochain avec les retours de Rémi Lamerat et de Santiago Cordero. 

Les réactions 

Ecoutez la réaction de Jean-Baptiste DUBIE, le trois-quarts de l'UBB passé à l'arrière en cours de match à la place de Buros, et de Christophe URIOS, manager de l'UBB, au micro de Dorian Malvesin qui commentait cette rencontre en direct intégral du Stadium Municipal Amédée Domenech à Brive aux côtés de Francis Lagleyze.

Réaction de Jean-Baptiste DUBIE

Réaction de Christophe URIOS

Photos