L'actu sport

« On ne saura jamais si la décision était la bonne ou la mauvaise » - fin de saison décrétée pour les clubs amateurs de handball

26 mars 2020 à 13h00 Par Jérôme Martin-Castéra
Crédit photo : Bruges Lormont Handball

La saison s'arrête là pour les clubs amateurs de handball après décision de la Fédération. Sage ou mauvais choix ? On a posé la question à Cedrick Naffrichoux du Bruges Lormont Handball dont ARL est partenaire.

La Fédération Française de Handball a fait le choix – fort – d'arrêter définitivement tous les championnats amateurs « dans le contexte de crise mondiale liée au coronavirus ». La Coupe de France est également annulée. Une mesure qui ne s'applique pas chez les professionnels comme le Mérignac Handball (LFH) et le CA Bèglais (D2). Aucune mesure n'est pour l'heure annoncée du côté pro.

Les championnats départementaux régionaux, et nationaux (N1, N2, N3) s'arrêtent donc en cours de saison. 11 équipes de Gironde évoluant en nationale 1, nationale 2 et nationale 3 sont notamment concernées :

  • Le Stade Pessacais et Eysines, actuels quatrième et douzième de la poule 1 de N3 masculine.

  • Blanquefort, Lège-Cap Ferret et Saint-Loubès, quatre, six et dixième de la poule 1 de N2 féminine mais aussi la réserve du Mérignac Handball, deuxième de la poule 2 de N2.

  • En poule 1 de N2 masculine figurent l'Union Girondins de Bordeaux Bastide / Floirac Cenon (troisième), le HBC Libourne (cinquième) et l'équipe 2 de Bruges-Lormont (sixième).

  • L'US Mios-Biganos et Pessac occupent la deuxième et la quatrième places en N1 féminine.

  • Enfin, l'entente entre Bruges et Lormont est en deuxième position dans la poule 1 de N1 masculine.


Cédric Naffrichoux, 45 ans est le co-président du Bruges-Lormont Handball, il revient pour nous sur cette annonce de la FFHB.

La Fédération a donc fait le choix de suspendre toutes les compétitions amateurs. Vous vous attendiez à une telle décision ? Comment la jugez vous ?

On ne saura jamais si la décision était la bonne ou la mauvaise. Un comité de sages en lien avec la commission médicale de la FFHB a pris la décision de tout stopper. Il faut respecter. On ne saura jamais si nous étions capable de battre la réserve du PSG... on ne saura jamais si la nationale 2 pouvait renverser nos voisins de Libourne et du l’Union Floirac-Bordeaux. On ne saura jamais si les 18 ans de Bruges et de Lormont pouvaient faire un grand parcours en championnat de France... c’est comme ça. La vie handball est bouleversée comme toutes les vies d’ailleurs mais dans le mot vie, il y a la connotation vivre donc avec un avenir. Je prends cela comme un acte manqué. La fédé' a fait un choix, je le respecte et j’espère que nous pourrons organiser notre tournoi de l’Ascension... cela signifiera que le confinement est terminé.

Vous en parliez entre vous, entre les clubs ou avec les instances peut-être ?

Non à aucun moment, nous en avons parlé car je pense que comme beaucoup de monde, nous pensions que cette période n’est qu’éphémère... si on se concentre un peu, cela aurait été une véritable reprise de championnat comme en septembre, avec préparation physique, technique, etc... donc impossible de recommencer là oú nous nous étions arrêtés.

Deuxième de sa poule en N1, sixième en N2 pour l'équipe réserve... le club faisait jusque là une belle saison !

Le staff, les joueurs faisaient une saison au-delà de ce que nous espérions tous. Être deuxième en nationale 1 nous permettait d’entrevoir des phases finales en nationale 1, chose inespérée en septembre quand ce groupe a commencé à jouer ensemble et gagner les matchs les uns après les autres... tous étaient investis pour le maintien mais ce groupe a des ressources et avec l’orgueil, la gagne du champion ne voulait pas s’arrêter à l’objectif maintien.

Pour la nationale 2, le démarrage a été plus compliqué car beaucoup de recrues mais le travail du staff a fait que le maintien n’était qu’à trois victoires.

Cette aventure n’est qu’au début et comme dit mon compère de la présidence, Francisco Contiero, le BLHB est né sous une bonne étoile car nous sommes montés en nationale 1 grâce à la réforme et qui sait ce qu’il peut se passer dans les semaines à venir...

« les joueurs faisaient une saison au-delà de ce que nous espérions tous »

Les classements restent donc inchangés et aucun club ne monte ou ne descend si on comprend bien ?

Pour l’instant, la chose sûre c’est qu’aucun club ne descend. Cela va permettre à des clubs de respirer. Pour ce qui est des montées, je ne serai pas catégorique mais il me semble que la fédération va nous sortir peut-être quelque chose et officialiser les montées comme prévu initialement. Cela va chambouler les championnats avec plus de clubs dans les poules et un championnat 2020-2021 plus long. Je n’ose pas croire que la fédération va en rester là. Vous imaginez si les 2 clubs VAP de la nationale 1 restaient un an de plus en nationale 1.... et ne pas monter la saison suivante.  Comme on a l’habitude ... wait and see !

A titre perso, comment se passe votre confinement ?

Mon confinement est rythmé par le télétravail pour l’instant que je partage avec ma femme. Ma fille nous anime tout cela avec des chorégraphies pendant ses pauses dites recrés. Quand je peux je m’occupe du jardin qui n’a jamais été aussi bien entretenu car j’ai du temps sans le handball.

Vous gardez des contacts avec le reste des joueurs et du club ?

On garde le contact avec les joueurs, les membres du staff, le bureau. Nous avons organisé une visio pour le CA du Bruges 33 handball et ce jeudi, ce sera avec le staff du BLHB.

Merci de prendre des nouvelles, et surtout portez vous bien. Et surtout soyez prudents, respectez les règles et on joue à domicile !