À 26 ans, elle a eu la géniale idée de monter un drive zéro déchet dans l'agenais 


31 mai 2021

C'est une sacrée aventure qui a démarrée au début du mois de mai pour Joyce Van Laarhoven qui a ouvert à Boé un drive au concept génial, écologique et pratique.

Moins d'un mois après son ouverture, Joyce Van Laarhoven a le sourire. À 26 ans, cette jeune femme, originaire des Pays-Bas et installée depuis un moment en Lot-et-Garonne, a décidé de prendre un virage et de monter Vitenvrac, un drive écologique et local sur la commune de Boé. Le principe ressemble au premier abord à un drive classique de grande surface à la différence importante près que les produits sont ici conditionnés dans des bocaux en verre. « J'ai fait le choix de récompenser les clients qui me les ramènent à hauteur de 10 centimes par bocal » explique Joyce. Terminés donc les emballages inutiles !

Des produits principalement locaux

Si le concept se développe un peu partout et notamment sur la métropole bordelaise, il s'agit bien, là, d'une première à Boé. « C'est un challenge mais les challenges ne me font pas peur » confie la dynamique vingtenaire qui a officiée plusieurs années dans le transport de déchets. Un déclic pour la suite. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Vitenvrac Boé (@vitenvrac)

En quelques semaines, après avoir levé le rideau pour la première fois, Joyce a déjà vu pas mal de personnes retirer des courses chez elle. Des habitués de ce mode de consommation mais aussi des nouveaux qui décident de s'y mettre. « La Covid a fait sa part dans ce mouvement. Les grandes surfaces se sont remplies les poches durant ce confinement » résume la patronne de VitenVrac.


Si la toute récente boutique souhaite avoir un impact sur l'écologie et la consommation, ne vous attendez pas à y trouver que des produits bios. « Le bio n'est pas accessible à tous les porte-feuilles » reconnaît Joyce Van Laarhoven qui a fait le choix de se tourner, en plus du bio, vers des produits certifiés Haute Valeur Environnementale ou vers des producteurs soucieux du respect de la planète. Le local domine principalement avec des produits venant d'un rayon de 100 kilomètres autour de Boé, quand évidemment c'est possible. Auquel cas, les aliments viennent alors d'ailleurs en France. Le riz, à titre d'exemple, arrive tout droit de Camargue.

En plus d'un large choix de produits alimentaires (fruits, légumes, boissons, épiceries salée et sucrée, crèmerie...), Vitenvrac c'est aussi des produits d'hygiène, pour la salle de bain ou pour le corps comme des déodorants, dentifrices, serviettes hygiéniques lavables, shampoings, savons, démaquillants, après soleil, crème à raser...

L'envie d'évoluer encore et encore

Pour aller encore plus loin dans sa démarche, Joyce met aussi en vente des produits avec une date limite de consommation courte (DLC). Sont principalement concernés par cette démarche gagnante-gagnante les yaourts avec des prix réduits et aucun gaspillage réalisé. La dynamique lot-et-garonnaise a également fait le choix de répertorier son magasin sur Phoenix, l'application ayant pour but de sauver les invendus des commerces à petit prix.

Ce nouveau défi, Joyce Van Laarhoven a parfaitement commencé à le relever et l'envie de se développer est là avec pourquoi pas l'idée d'ouvrir un "vrai" magasin physique tout en gardant ce service de drive. Des points retraits dans le département sont aussi envisagés. « Cela dépendra de la demande et de comment ça évolue » narre l'enjouée fondatrice de VitenVrac.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Vitenvrac Boé (@vitenvrac)

[Jérôme Martin-Castéra - photo : Joyce Van Laarhoven]