Accueil > sports

les sports



Les prochains matchs en direct sur ARL

recherchez :

à la une suivez en direct toutes les rencontres de :
FC Girondins de Bordeaux (L1), L'Union Bordeaux Bègles (Top 14), SU Agen Rugby (Top 14)

Lun. 14 Janv. 2019 : RUGBY - Championnat Fédérale 3 (Sports Magazine)

Rugby National, Fédérale 3 : Après-match, Mussidan / Blaye (12-20)

Réaction de Jean CHABOZ, le président du Stade Blayais.
écouter

NICE / BORDEAUX (1-0) : Un penalty imaginaire abat des Girondins consternants d'impuissance

19 tirs, pour seulement 4 (timides) cadrés...La statistique, accablante, résume à elle seule les déboires des ... [la suite...]
écouter

19 tirs, pour seulement 4 (timides) cadrés...La statistique, accablante, résume à elle seule les déboires des Girondins sur la Cote d'Azur ce samedi soir et situe bien l'endroit où le bât blesse. 3 heures de jeu supplémentaires n'y auraient sans doute rien changé, même avec 53% de possession de balle et une kyrielle de corners. Dans la tradition déjà bien assez longue, des chocs entre Azuréens et Aquitains qui établit qu'à la fin, ce sont toujours les niçois qui gagnent et les bordelais qui ruminent leur frustration, ce premier match de la phase Retour n'aura pas échappé à la règle, dans la droite ligne du match aller le 28 octobre (0-1), du 0-0 invraisemblable concédé au Matmut la saison passée (4 poteaux pour les Girondins) ou de cette incompréhensible défaite (2-1) concédée le 2 avril 2017 après qu'ils eurent gâché une douzaine d'occasions franches voire immanquables face à Cardinale, auteur d'un sans faute ce soir-là. On ne peut pas dire que cette fois, Walter Benitez le portier argentin des Aiglons, ait eu à s'employer et se montrer décisif comme il l'avait fait à Bordeaux l'an dernier. L'insigne maladresse des Girondins ne l'aura jamais poussé dans ses derniers retranchements. Et pourtant, Dieu sait si cette formation azuréenne, quelque peu secouée en interne par l'annonce du départ prochain du président Rivère, semblait bonne à prendre, tant elle commit des imprudences et perdit nombre de ballons à 20 ou 30 mètres de ses buts, en première comme en seconde période, sous l'effet du haut pressing girondin. Il ne fallut d'ailleurs que 50 secondes pour qu'elle fasse la première gaffe, quand Tameze risqua une passe en retrait dans le néant, que Karamoh, seul à 8 mètres mais voulant frapper fort au lieu de placer, expédia dans les nuages. L'éléphant manqué dans le corridor remontrait le bout de sa trompe une demi-heure plus tard quand Otavio, servi idéalement par Briand après un bon travail préparatoire de Karamoh et à peu près du même endroit, réussit lui aussi une...pénalité d'un joli plat du pied à 10 mètres que n'aurait pas désavouée Baptiste Serin, le demi de mêlée de l'UBB (32e). Entretemps, sur la seule vraie incursion niçoise de la première demi-heure, les Aiglons avaient trouvé le moyen d'aller à Dame, bien aidés par la mansuétude d'abord, puis l'incompétence (après le recours au VAR) de Monsieur Rainville qui avait préféré persister dans sa décision quand les images révélaient à l'évidence son erreur. Pas moins de 3 gestes sujets à caution sur la même action entachaient en effet ce penalty abracadabrant accordé par le référé aux niçois, conforté dans son jugement par l'arbitre vidéo qui n'était autre que le zélé Mr Schneider, ceci expliquant (peut-être) cela...Le ballon contrôlé du haut du bras par le jeune Sacko au départ de l'action, d'abord, puis son plongeon en dehors de la surface, et surtout le joli croc-en-jambe qu'il se fit lui-même, plantant son pied droit dans la pelouse avant de s'affaler quand Mr Rainville y vit un contact de Jovanovic...Parti du bon côté, Costil ne pouvait repousser la frappe sèche de St Maximin, de loin le meilleur acteur de cette soirée (1-0, 15e). Rageant et injuste, sans doute, mais il restait une heure et quart pour revenir au score. Hélas, la suite, toute la suite, n'allait être qu'un long monologue girondin stérile et consternant, devant des niçois guettant la moindre occasion de contre, dont deux faillirent bien tuer le suspense : d'abord quand Sacko, parti à l'extrême limite du hors-jeu, voire plus, perdit son duel face à un Costil bien resté sur ses appuis (57e), puis quand le jeune niçois hérita d'un caviar de St Maximin bien lancé par Walter, mais qu'il galvauda exactement dans les mêmes conditions que Karamo et Otavio et à peu près du même endroit (69e). Bordeaux, lui, accumula les corners, les coups-francs à proximité du but qui trouvèrent régulièrement le mur ou une tête niçoise, les tirs dans les nuages (Karamoh 30e, Basic 53e, 65e), les loupés à bout portant sur des gestes improbables (Jovanovic d'un retourné à 5 mètres du but, 72e), et même les parties de billard quand Briand détourna une première volée non cadrée de Karamoh pas loin du poteau gauche de Benitez, très loin du ballon sur ce coup (43e). Réduit à des escarmouches, l'OGCN avait quand même fait trembler les Girondins quand un coup de bélier de Sarr, sur un corner de Cyprien, avait frôlé la lucarne de Costil (40e), puis profité de l'analyse à deux vitesses de Mr Rainville quand un coup d'épaule "énergique" de Dante en pleine surface sur Briand n'avait entraîné que...les vivats du virage sud, antre des supporters locaux (50e). Finalement, dans les actions jouées avec justesse comme il l'aurait fallu, on ne retiendra que cette belle tête décroisée de Briand, hélas sur Benitez, à la réception d'un corner de la droite de Karamoh (67e). L'ampleur du chantier incite à se gratter la tête et ne manque pas, à la longue, d'agacer quelque peu Eric Bédouet, lassé de faire de semaine en semaine le même constat. On le comprend. On a envie d'écrire que quoi qu'il advienne de l'avenir de Kamano, réintégré dans le groupe et qui joua la dernière demi-heure après avoir remplacé Plasil, qu'il parte ou pas, Bordeaux a grand besoin de se renforcer - encore - dans le domaine offensif. Les 3 attaquants de valeur qu'il a perdus - Malcom, Braithwaite, Laborde - n'ont de toute évidence pas été remplacés, une moitié de saison (et plus de 30 matches à la clé) est désormais suffisante pour qu'on s'autorise à l'affirmer. Si leur valeur intrinsèque n'est pas forcément en cause, leur complémentarité, bien trop épisodique quelle que soit la formule choisie, pose problème. Dans l'état actuel des choses, on se demande quelle équipe de L1 les Girondins pourraient bien battre, eux dont le jeu devenu trop lisible ne ferait pas de mal à une mouche. La préparation des actions fut très correcte, et leur bonne volonté manifeste, il n'y a rien à redire là-dessus, ils manifestèrent bien plus d'implication que lors du premier match face au Havre. Mais leur incroyable déchet à la finition reste rédhibitoire à ce niveau de la compétition. St Etienne ayant gagné à Guingamp grâce à un but du dernier vrai meneur de jeu en date que les Girondins aient connu - Wahbi Khazri - la 5e place est à onze points désormais. Parler présentement d'Europe via le championnat ou de victoire en Coupe de la Ligue ressemblerait à une boutade, à un poisson d'avril avant l'heure. Regarder derrière soi au classement hic et nunc serait plus pragmatique. Il n'y a pas encore le feu certes, mais il ne sera pas loin si jamais mardi soir à Angers, les Girondins remettent le couvert et ressortent cette vaisselle de mauvais goût. Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral de l'Allianz Riviera à Nice, écoutez les réactions des deux entraineurs Eric BEDOUET (FCGB) et Patrick VIEIRA (OGCN). D'autres réactions niçoises à écouter ce lundi 14 janvier dans nos journaux puis dans Sports Magazine à partir de 18h30, mais pas de réaction bordelaise malheureusement, tous les joueurs étant sortis par une porte annexe sans passer devant les médias.

Avant Nice / Bordeaux (20e journée) : Le temps est venu de prendre des points...

Entre des Aiglons qui n'ont plus gagné à domicile depuis 3 matches (coupe de la Ligue incluse, dernier succès le 25 ... [la suite...]
écouter

Entre des Aiglons qui n'ont plus gagné à domicile depuis 3 matches (coupe de la Ligue incluse, dernier succès le 25 novembre contre Lille 2-0) mais enregistrent de nombreux retours (Dante, Atal, Barbosa et surtout l'attaquant St Maximin) et des Girondins qui marquent au compte-gouttes depuis plus d'un mois et vont peut-être perdre leur attaquant le plus efficace lors de ce mercato hivernal, peut-on s'attendre à un match débridé, ou plutôt à une rencontre fermée comme le fut celle de l'an passé, au coeur d'un sinistre mois de décembre pour les Marine et Blanc (5 défaites) qui finirent par céder (1-0) sur un jaillissement de Balotelli ? Ce qui est certain en tout cas, à l'amorce de cette phase Retour, c'est que le moment est venu pour Bordeaux de prendre des points et de tenter de récupérer ceux, trop nombreux, qu'il a perdus à domicile, à commencer par ce match aller insipide face aux Niçois le 28 octobre dernier (0-1), date de sa dernière défaite à la maison, en championnat. Les 3 rencontres qui viennent, face à des adversaires en théorie à leur portée (Nice, Angers ce mardi 15, Dijon le 19 janvier) diront vite quels challenges réalistes les Girondins peuvent espérer relever d'ici au mois de mai, sachant que cette année, du fait de l'élimination de Paris de la Coupe de la Ligue qui ouvre un peu la compétition, la 6e place ne sera pas qualificative pour l'Europa League. On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre...Les deux matches contre Le Havre, au niveau du contenu, n'ont pas réellement rassuré, c'est le moins qu'on puisse dire, et il est clair que pour entrevoir un coin de ciel bleu sur la côte d'Azur, Bordeaux devra très sensiblement hausser son niveau de jeu pour ne pas avoir à s'en remettre à un coup de chance ou de génie, comme celui de Kalu mercredi dernier face aux Normands. Ecoutez les réactions de Jean-Pierre RIVERE, le président de l'OGC Nice qui annonce son départ du club, et Maxime POUNDJE (en photo), le latéral gauche des Girondins de Bordeaux, au micro de Christophe Monzie. Pour entendre d'autres réactions bordelaises et niçoises d'avant-match, rendez-vous ce vendredi 11 janvier dans nos journaux puis Le Week-end en Sport à partir de 18h30, et samedi 12 janvier dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 19h15. Coup d'envoi : 20 heures, commentaires de Christophe Monzie.

Match à suivre en direct intégral sur toutes nos fréquences depuis l'Allianz Riviera de NIce, sur notre site internet arlfm.com et sur l'appli "Les Indés Radios" (gratuite).
Ven. 11 Janv. 2019 : FOOTBALL - Ligue 1 (Top Girondins)

Top Girondins : Emission du vendredi 11 janvier 2019

"Top Girondins", chronique consacrée à l'actualité du FC Girondins de Bordeaux et présentée par Jérémy Berrié, Philippe Osuna.
écouter
Ven. 11 Janv. 2019 : VOLLEY BALL - National (Le Week-end en sport)

Volley-Ball, Nationale 2 Féminine : Avant-match, SA Mérignac / Nantes

Présentation de ce match avec Eric GASTELLU, l'entraineur du SA Mérignac.
écouter
Ven. 11 Janv. 2019 : RUGBY - Championnat Fédérale 3 (Le Week-end en sport)

Rugby National, Fédérale 3 : Avant-match, Gujan Mestras / Surgères

Présentation de ce match avec Charles COURADJUT, le président de l'UA Gujan Mestras.
écouter
Ven. 11 Janv. 2019 : HANDBALL - National (Le Week-end en sport)

Handball, Nationale 1 Féminine : Avant-match, Mérignac / CA Bègles

Présentation avec Céline VILLOING, l'entraineure de Mérignac.
écouter
Ven. 11 Janv. 2019 : FOOTBALL - Football Régional (Le Week-end en sport)

Football Futsal : Finale Régionale à Pessac

Présentation avec Robert CURIDA, le référent Futsal à la Ligue de Football Nouvelle Aquitaine.
écouter
Ven. 11 Janv. 2019 : BASKET - Régional (Le Week-end en sport)

Basket-Ball, Régionale 1 Masculine : Avant-match, Puymirol / Grandfonds

Présentation avec Erick Dauzon, le correspondant d'ARL en Lot-et-Garonne, et Bernard MORONVAL, l'entraineur de l'US Puymirol.
écouter
Jeu. 10 Janv. 2019 : FOOTBALL - Coupe De La Ligue (1/4 De Finale) (Top Chrono - matches du FC Girondins de Bordeaux)

BORDEAUX / LE HAVRE (1-0) : Bordeaux a dû se mettre en quatre pour se mettre en demi...et ira à Strasbourg !

Mission accomplie et ridicule évité pour les Girondins qui, à l'usure et laborieusement, ont fini par dompter une ... [la suite...]
écouter

Mission accomplie et ridicule évité pour les Girondins qui, à l'usure et laborieusement, ont fini par dompter une équipe havraise nettement plus entreprenante que 3 jours plus tôt... Dans un stade qui sonnait encore plus creux que pour l'Acte 1, c'est Kalu, certainement l'attaquant bordelais le plus en vue en cette soirée terne, qui a surgi tel un éclair dans la nuit pour fixer son vis-à-vis Bese à l'approche de la surface avant d'enrouler une frappe magnifique de 20 mètres du droit dans la lucarne du but de Balijon (1-0, 70e, en photo). Une victoire méritée certes, mais acquise aux forceps tant les Girondins, malgré une possession de balle majoritaire et 7 changements par rapport à l'équipe alignée en Coupe de France, ont encore paru très empruntés et hésitants dans le geste final, n'inquiétant vraiment le portier havrais qu'en toute fin de match, par Karamoh (84e, 87e) et De Préville (90e), entré en jeu juste auparavant. En première période, il n'y avait eu que des escarmouches, exception faite d'un coup-franc de 20 mètres dans l'axe de Karamoh claqué par Balijon en corner, et sur celui-ci, une reprise de volée de Lerager pas assez appuyé sur le gardien normand (29e). Pour le reste, on avait l'impression que le match n'avait pas démarré et que déjà, l'ombre de la désillusion du dimanche commençait à planer de nouveau sur le Matmut. La seconde période fut donc un peu plus encourageante mais sans jamais atteidnre, en qualité de jeu comme en intensité, le qaurt de ce que l'on avait vu par exemple contre le PSG en championnat le 2 décembre. Seule la victoire est jolie et par les temps qui courent, elle arrive comme un grand bol d'air après deux piteuses productions au Matmut contre Amiens puis Le Havre en Coupe de France. Il est des soirs où il faut savoir se contenter de l'ordinaire de la caserne...Elle permet surtout aux Marine et Blanc de se retrouver dans le dernier carré d'une épreuve pour une fois très ouverte, Lyon ce mardi soir (contre Strasbourg 1-2), et surtout le PSG ce mercredi chez lui contre Guingamp, lanterne rouge de la L1 (1-2) ayant quitté l'épreuve, contre toute attente dans un match où les Bretons bénéficièrent tout de même de 3 penalties... Mais pour battre l'une des 3 équipes encore en course, ou même exister à Nice ce samedi en championnat (si la rencontre n'est pas reportée en raison des mouvements sociaux), il est évident qu'il faudra montrer tout autre chose offensivement que ce que l'on a vu sur ces deux rencontres face aux Normands. Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral du Matmut Atlantique aux côtés de Michel Le Blayo, écoutez les réactions des deux entraineurs, Oswald TANCHOT (HAC), Eric BEDOUET (FCGB), Jimmy BRIAND l'attaquant du FCGB, Christophe REVAULT, Directeur sportif du HAC, ancien gardien de but du club, et Youssouf SABALY, défenseur latéral du FCGB. Après avoir affronté 2 fois Le Havre chez eux en l'espace de 3 jours, les Girondins remettront le couvert, mais à l'extérieur en Alsace, en affrontant deux fois le RC Strasbourg, d'abord le 26 janvier en championnat, puis le 29 ou le 30 janvier en demi-finale de Coupe de la Ligue, dont le tirage avait lieu ce jeudi soir 10 janvier ...
Mer. 09 Janv. 2019 : FOOTBALL - Coupe De La Ligue (Top Chrono - matches du FC Girondins de Bordeaux)

Coupe de la Ligue : Bordeaux / Le Havre (1-0) Revivez le meilleur du direct !

Revivez les meilleurs moments du Match en direct du Matmut Atlantique ! Avec les commentaires de Christophe Monzie et Michel Le Blayo.


écouter
Mer. 09 Janv. 2019 : FOOTBALL - Coupe De La Ligue (1/4 De Finale) (Top Chrono - matches du FC Girondins de Bordeaux)

Avant Bordeaux / Le Havre : Acte 2, prière de ne pas tendre l'autre joue...

Ils ne se quittent plus : un peu plus de 72 heures après en avoir décousu pour le compte de la Coupe aux grandes oreilles, Bordelais ... [la suite...]
écouter

Ils ne se quittent plus : un peu plus de 72 heures après en avoir décousu pour le compte de la Coupe aux grandes oreilles, Bordelais et Havrais se retrouveront ce mercredi pour une Coupe exclusivement réservée aux clubs pros, moins mythique que l'autre sans doute, mais qui présente l'avantage appréciable de mener nettement plus vite à la finale et donc à l'Europa League, sous réserve de victoire. Si les Normands ont incontestablement pris une option, au moins psychologique, en remportant l'Acte 1 ce dimanche 6 janvier et en offrant aux Girondins, tombés de haut, de drôles d'étrennes, ces derniers ont beaucoup de choses à se faire pardonner, après une piteuse prestation qui ne manque pas de (re)poser certaines interrogations. Pas question de reprendre l'armoire normande en plein dans le buffet ni de tendre l'autre joue pour un nouvel échec qui, cette fois, aurait des conséquences dramatiques car il donnerait au reste de leur saison une fadeur que la nouvelle équipe dirigeante pourrait trouver saumâtre. Il y a de la revanche dans l'air, à n'en pas douter. Il y a surtout, pour une équipe qui a jusqu'ici trop souvent calé à domicile, la nécessité de montrer qu'elle a du caractère et de la fierté. La perspective d'une demi-finale doit à elle seule pouvoir provoquer cette réaction. Ecoutez au micro de Christophe Monzie les réactions de Jimmy BRIAND, l'attaquant des Girondins de Bordeaux, Eric BEDOUET l'entraineur du FCGB, et Oswald TANCHOT l'entraineur du  Havre Athletic Club. Pour entendre d'autres réactions, bordelaises et havraises d'avant-match, rendez-vous dans nos journaux de la semaine de 7h à 18h, puis ce mercredi 9 janvier 2019 dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 20h20. Coup d'envoi : 21h05. Commentaires de Christophe Monzie et Michel le Blayo. Et cette semaine, gagnez vos invitations avec ARL pour assister à cette rencontre !

Match à vivre en direct intégral sur toutes nos fréquences depuis le Matmut Atlantique, sur notre site internet arlfm.com et sur l'appli "Les Indés Radios" (gratuite).
Mar. 08 Janv. 2019 : RUGBY - European Challenge Cup (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Challenge Européen (poule 3): Avant Perpignan / UBB : Ne rien avoir à regretter à Perpignan

Bien que quasiment éliminée de la course à la qualification depuis son naufrage à domicile contre les Sale Sharks ... [la suite...]
écouter

Bien que quasiment éliminée de la course à la qualification depuis son naufrage à domicile contre les Sale Sharks (24-50) le 8 décembre, sauf miracle, l'UBB se déplace ce vendredi 11 janvier à 20h à Perpignan pour un choc franco-français. Incapable de battre les Catalans dans son antre à l'aller (25-25), l'Union pourrait conserver une lueur d'espoir si elle avait la bonne idée de s'imposer à Aimé Giral, à fortiori avec le bonus et que dans le même temps, le Connacht sombre chez lui contre Sale. Le dernier match contre les Irlandais à Bordeaux le 18 janvier serait alors décisif...Mais si les Sharks, déjà qualifiés, lâchent le match en Irlande, cette utime explication deviendra alors purement honorifique. Ecoutez les réactions de Lucas MERET (en photo) le demi d'ouverture de l'UBB, Joe WORSLEY le manager de l'Union Bordeaux-Bègles, Laurent DELBOULBES le pilier de l'UBB, et Cyril CAZEAUX le deuxième ligne de l'UBB, au micro de Florian Rodriguez.
Lun. 07 Janv. 2019 : ROLLER HOCKEY - National (Sports Magazine)

Roller Hockey Masculin, Nationale 1 : Après-match, Saint-Médard / Toulouse (4-5)

ROLLER BUGS DE SAINT MEDARD EN JALLES / HOCKLINES DE TOULOUSE 4-5 (après prolongation).Au micro ARL de Philippe Osuna, écoutez les réactions ... [la suite...]
écouter

ROLLER BUGS DE SAINT MEDARD EN JALLES / HOCKLINES DE TOULOUSE 4-5 (après prolongation).Au micro ARL de Philippe Osuna, écoutez les réactions de Philippe CHAMON, président et Yoan JALINIER, entraîneur des Roller Bugs de Saint-Médard.
Lun. 07 Janv. 2019 : FOOTBALL - Football Régional (Sports Magazine)

Football Entreprise : Coupe Nationale

Analyse et commentaires sur les résultats des clubs girondins en 16è de finale de la Coupe Nationale en compagnie de Christophe ... [la suite...]
écouter

Analyse et commentaires sur les résultats des clubs girondins en 16è de finale de la Coupe Nationale en compagnie de Christophe DEMONCHY, la Voix du foot entreprise sur ARL.
Lun. 07 Janv. 2019 : RUGBY - Championnat Fédérale 3 (Sports Magazine)

Rugby National, Fédérale 3 : Après-match, Léognan / Vergt (27-22)

Réaction de Xavier PIERRE, l'entraineur de Léognan Rugby.
écouter
Lun. 07 Janv. 2019 : HANDBALL - National (Sports Magazine)

Handball National (N1F) : Après-match, CA Bègles / Bordes (30-25)

Au micro ARL de Frédéric Bellette, réactions d'Eric JULLIG, co président et Fiona DERRIEN, arrière du CA ... [la suite...]
écouter

Au micro ARL de Frédéric Bellette, réactions d'Eric JULLIG, co président et Fiona DERRIEN, arrière du CA Béglais.
Lun. 07 Janv. 2019 : FOOTBALL - Coupe De France (Sports Magazine)

Coupe de France : Bergerac / Niort (2-1) toutes les réactions !

Brillante qualification des Bergeracois ont eu la peau des Chamois Niortais (Ligue 2). Ils joueront les 16es de finale le 22 ou le 23 janvier ... [la suite...]
écouter

Brillante qualification des Bergeracois ont eu la peau des Chamois Niortais (Ligue 2). Ils joueront les 16es de finale le 22 ou le 23 janvier 2019 et seront opposés à un autre club de L2, l'US Orléans. Au micro ARL de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct du stade Gaston Simounet à Bergerac aux côtés de Benoît Fourel de Frettes, vice-président du club, écoutez l'analyse de la rencontre, puis les réactions de Christophe FAUVEL Président du BPFC, Benoît BISSON l'ailier gauche du BPFC, auteur de l'égalisation à la 17e minute, Nicolas LE BELLEC l'entraîneur du BPFC, Tony VAIRELLES, commentateur télé, ancien joueur de L1, et l'un des invités du jour avec Jean-Pierre Papin qui a donné le coup d'envoi du match, Florian LAPIS, arrière latéral gauche des Chamois Niortais, et Damien FACHAN, milieu défensif et capitaine du BPFC.
Lun. 07 Janv. 2019 : RUGBY - Top 14 (Sports Magazine)

Agen / Toulouse (20-27) : Toutes les réactions !

Analyse et réactions de Mauricio REGGIARDO le manager du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne, Maxime MEDARD l'ailier du Stade Toulousain ... [la suite...]
écouter

Analyse et réactions de Mauricio REGGIARDO le manager du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne, Maxime MEDARD l'ailier du Stade Toulousain (en photo, inscrivant le 1er essai haut-garonnais), Denis MARCHOIS le deuxième ligne du SUALG, Ugo MOLA l'entraineur du Stade Toulousain, et Mathieu LAMOULIE l'arrière et capitaine du SUALG, au micro de Francis Dal'Zovo.
Lun. 07 Janv. 2019 : HANDBALL - National (Sports Magazine)

Handball (D2F) : Après Mérignac / Celles-sur-Belle (19-22)

Au micro ARL de Félix Chiocca, les réactions de Raphael BENEDETTO, l'entraîneur du MHB et de l'ancienne internationale ... [la suite...]
écouter

Au micro ARL de Félix Chiocca, les réactions de Raphael BENEDETTO, l'entraîneur du MHB et de l'ancienne internationale Audrey DEROIN du Mérignac handball.