Accueil > sports

les sports



Les prochains matchs en direct sur ARL

recherchez :

à la une suivez en direct toutes les rencontres de :
FC Girondins de Bordeaux (L1), L'Union Bordeaux Bègles (Top 14), SU Agen Rugby (Top 14)

Ven. 28 Sept. 2018 : VOLLEY BALL - National (Le Week-end en sport)

Volley-Ball National (N2F) : Avant-match, SA Mérignac / Nimes

Présentation de ce match avec Eric GASTELLU, l'entraineur du SA Mérignac pour cette rencontre de Nationale 2 Féminine, SA ... [la suite...]
écouter

Présentation de ce match avec Eric GASTELLU, l'entraineur du SA Mérignac pour cette rencontre de Nationale 2 Féminine, SA Mérignac / Nimes ce dimanche 30 septembre 2018 à 14h00.
Ven. 28 Sept. 2018 : BASKET - Nationale Masculine 2 (Le Week-end en sport)

Basket-Ball National (NM2) : Avant-match, Garonne / Gardonne

Présentation de ce match avec Serge CASAGRANDE, le président du Garonne ASPTT Basket pour la rencontre de Nationale Masculine 2, ... [la suite...]
écouter

Présentation de ce match avec Serge CASAGRANDE, le président du Garonne ASPTT Basket pour la rencontre de Nationale Masculine 2, Garonne / Gardonne ce samedi 29 septembre 2018 à 20h00.

BORDEAUX / LILLE (1-0) : Grâce à Costil, évidemment, mais pas que...

Et de deux ! Les Girondins enchaînent par un second succès consécutif en championnat, et surtout par un premier clean-sheet ... [la suite...]
écouter

Et de deux ! Les Girondins enchaînent par un second succès consécutif en championnat, et surtout par un premier clean-sheet dans cette compétition (les 3 seuls jusqu'ici avaient été réalisés en Europa League contre La Gantoise et à Ventspils au match aller le 26 juillet). L'horizon s'éclaircit réellement pour eux qui se hissent à la 9e place et entrent pour la première fois de la saison dans la première moitié du classement. Si la seconde mi-temps avait été la copie conforme de la première, l'honnêteté nous aurait sûrement obligés à écrire, nonobstant un légitime chauvinisme, que ce succès arraché aux Dogues lillois relevait d'un hold-up dans les règles de l'art. Mais la réalité n'est tout de même pas celle-là, bien que les Lillois puissent nourrir une énorme frustration après cette seconde défaite de la saison. Comme chaque année depuis bien longtemps, la décision entre Bordelais et Lillois s'est faite par un écart minime et a tenu à peu de choses. Et quand bien même les Girondins peuvent s'estimer comblés par la tournure des évènements, ce n'est sans doute que le juste retour des choses que peut offrir le football, science par définition inexacte, donc quelquefois sans explication rationnelle à des scenarii assez invraisemblables. Il ne faut pas pour autant perdre la mémoire et bouder son plaisir : il est aussi arrivé à Bordeaux de perdre des rencontres qu'il devait gagner cent fois. A Toulouse le 19 août, les Girondins, qui menaient 5 occasions à une à la pause, étaient pourtant menés 1-0 et perdirent ce derby de la Garonne. Il y a deux saisons, le 2 avril 2017 à Nice, ils s'inclinèrent tout aussi incroyablement (2-1) après avoir mené au score sur un but de Laborde puis archi-dominé la rencontre avec pas moins de 10 occasions franches, cédant sur les 2 seules frappes cadrées niçoises...Parfois, comme à Guingamp quand Roux toucha du bois dimanche dernier là où peut-être, Bordeaux aurait pris ce but en d'autres temps, la chance tourne. Mais il faut savoir la provoquer. L'exceptionnelle partie de Benoît Costil, déjà excellent à Prague et précieux à Guingamp, y est sûrement pour beaucoup. Sans lui et ces trois premiers arrêts énormes devant Pépé, absolument seul au second poteau sur un centre de Bamba alors que 120 secondes ne s'étaient pas écoulées, puis devant Bamba lorsqu'il repoussa du pied la tentative de l'ex-stéphanois (6e) et sur la tête piquée de Rui Fonte au point de penalty sur un centre de Celik (12e), il n'y aurait sans doute plus eu de match avant même la fin du premier quart d'heure...En retard sur tous les ballons, dépassés par la puissance et l'explosivité des deux flèches noires lilloises Bamba et Pepé, intenables, trop repliés sur leur but, et plus que laxistes au marquage, les Marine et Blanc, spectateurs malgré eux, donnaient l'impression d'écoper les voies d'eau en attendant que la tempête se calme...Mais entretemps, il y avait eu cet éclair de génie, presque improbable au coeur de l'orage. Ce contre d'école, juste après l'occasion de Bamba, mené côté droit et ce débordement de Kalu sur Ballo assorti d'un centre tout aussi improbable le long de la ligne de 5,5m. Juste à l'endroit où jaillit Kamano, dans le dos de Soumaoro, pour placer sa reprise du droit (1-0, 7e). Son 5e but en championnat, le 7e déjà cette année, au total. Une oasis d'espérance à laquelle les Girondins s'accrochèrent tout le premier acte, seule et unique référence offensive de ces 45 minutes de résistance, à moins qu'on y ajoute, par indulgence, deux corners consécutifs sans lendemain (23e), et une frappe dans les nuages de Kalu, servi par Briand, juste avant les citrons (45e + 1). Peu, si peu au regard de ce coup-franc excentré mais brûlant de Pépé qui frôlait la lucarne gauche (21e) même si Lille s'était fait ensuite moins menaçant dans le dernier quart d'heure du premier acte, en dépit d'une outrageuse possession (64%). Mais si Bordeaux menait à la pause, il le devait sans doute aussi à une partie très rigoureuse de ses défenseurs, avec un Pablo impérial (en photo devant Pépé) et un Koundé revenu à son meilleur niveau, l'un et l'autre signant un match à quasiment zéro faute. Poundjé et Palencia ne lâchaient rien non plus, et Otavio ratissait beaucoup de ballons sans oublier de donner de la profondeur au jeu par de longues transversales, les rares fois où cela était possible, même si à la réception, les Girondins perdaient trop vite le ballon aux avant-postes. A la reprise, cependant il y eut un mieux sensible car ils parvinrent à contenir les courses des lillois et à jouer un peu plus loin de leur but. La première escarmouche fut même girondine, avec une tête de Koundé au dessus sur un corner de Kalu, qui prit un jaune stupide sur cette action pour avoir trop joué la montre (60e). Peu à peu, le LOSC s'essoufflait, s'impatientait et perdait contenance, Soumahoro écopant d'un jaune logique pour un coup de coude dans la face de Briand (55e). Thiago Mendes prenait le même tarif pour avoir séché Otavio (84e). Mais il trouvait encore quelques fulgurances pour remettre le feu sur le but girondin. Rien n'y faisait, Costil, au chômage depuis la reprise, achevait d'écoeurer les Nordistes et sortait encore deux ballons brûlants en se couchant sur une frappe de Pepé qui venait d'échapper à Lerager (83e), puis sur une autre frappe à ras de terre de ce même Pepé après une combinaison avec Ikoné (86e). Les 5 minutes de temps additionnel où chaque seconde sembla peser une tonne, allaient offrir au maigre public du Matmut (14 700 spectateurs, mais l'horaire du match y était pour beaucoup) une ultime frayeur quand Loïc Remy, au second poteau, reprenait d'une tête smashée un centre d'Araujo (90e + 4)...repoussée par Costil. Personne n'a oublié le match hors normes du gardien du PSG Alphonse Areola à...Bordeaux la saison dernière (0-1) avec 9 arrêts décisifs comptabilisés. Mais le capitaine girondin ne fut pas loin ce soir d'un tel total (7 arrêts). Entretemps, le LOSC, dont ce n'était pas le soir, avait aussi perdu, en plus du match, son capitaine Soumahoro, logiquement expulsé après un second jaune pour une faute sur Kalu qui s'apprêtait à entrer dans la surface (88e). On devine déjà la patte de Ricardo dans ce match remporté au terme d'un bras de fer défensif sans doute peu spectaculaire au regard, mais férocement efficace. Et il est rassurant de constater que Bordeaux sait aussi remporter des matches à l'énergie, où la solidarité et la rigueur compensent une probable infériorité technique. Entre le très spectaculaire après-midi "portes ouvertes" mais..."concours de gaffes" contre Nîmes (3-3) où il avait cédé quasiment sur chaque attaque gardoise, et le succès en acier trempé de ce mercredi soir face à des Dogues qui en mordront beaucoup cette année, le choix est vite fait, en tout cas...Une utile répétition qui tombe à pic avant un match à Reims samedi (à vivre en direct sur nos ondes) qui pourrait bien ressembler à celui-ci. Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral du Matmut Atlantique aux côtés de Michel Le Blayo, écoutez les réactions des entraineurs, Christophe GALTIER (LOSC) puis Eric BEDOUET (FCGB), Benoît COSTIL le gardien de but et capitaine du FCGB, homme du match, XEKA le milieu de terrain portugais du LOSC, et Younousse SANKHARE le milieu de terrain du FCGB. D'autres réactions bordelaises à écouter ce jeudi 27 septembre dans nos journaux de 7h à 18h, puis vendredi 28 septembre dans Le Week-end en Sport à partir de 19h15. Ne manquez pas non plus Top Girondins, le nouveau magazine consacré au FCGB, ce vendredi à 18h30, avec de nombreux invités au micro de Jérémy Berrié, Philippe Osuna et Christophe Monzie.

Avant Bordeaux / Lille (7e journée) : D'un extrême à l'autre

Trois jours seulement après avoir vaincu le dernier de la classe, changement de décor total pour les Girondins qui vont ... [la suite...]
écouter

Trois jours seulement après avoir vaincu le dernier de la classe, changement de décor total pour les Girondins qui vont recevoir le second du classement dans un match où l'opposition risque d'être d'un tout autre calibre. Les Dogues Lillois, autrement plus mordants que l'an passé à la même époque, ont eu besoin d'une année pour digérer la prise en mains "tumultueuse" du club nordiste par Gérard Lopez, avec à la clé une transhumance de recrues jamais constatée dans l'histoire du vieux club nordiste, de grandes manoeuvres, une mayonnaise qui ne prit jamais, assorti du départ prématuré de Marcelo Bielsa, avatars multiples qui le conduisirent finalement au bord du gouffre et de la rétrogradation, d'abord sportive (le LOSC n'obtint son maintien qu'à l'avant-dernière journée en signant un hold-up à Toulouse 3-2) puis administrative (par la DNACG). Mais les Dogues se sont bien relevés de cette parenthèse à oublier, et aujourd'hui ils sont sans conteste la surprise de ce début de saison, avec une seule défaite à la clé et une défense qui encaisse désormais des buts au compte-gouttes. La tâche des Girondins, sur le chemin du renouveau, s'annonce donc ardue, même si les vertus offensives affichées en Bretagne, avec nombre de duels remportés balle au pied, notamment sur les 2 premiers buts (alors qu'on n'en avait vu aucun à Prague trois jours auparavant, ce qui fut aussi l'une des explications à la défaite), laisse espérer qu'il y a peut-être moyen de percer le coffre-fort nordiste. Pour que le succès à Guingamp ne serve pas à rien, il est clair qu'il faut en tout cas enchaîner sur une (première) bonne série, dans ce qui sera une semaine capitale, sur le terrain (la première à 3 matches en 6 jours depuis le début de la saison) aussi bien qu'en coulisses, avec le rachat du club qui devrait être officiel ce vendredi 28 septembre. Au micro de Christophe Monzie, écoutez les réactions d'Eric BEDOUET (ici en photo après sa prise de fonction à Toulouse le 19 août) l'entraîneur du FCGB, et Jules KOUDE le défenseur central du FCGB. Pour entendre d'autres réactions bordelaises et des réactions lilloises d'avant-match, rendez-vous dans nos journaux de la semaine de 7h à 18h, puis ce mercredi 26 septembre dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 18h20. Coup d'envoi : 19h. Commentaires de Christophe Monzie et Michel Le Blayo.

Match à vivre en direct intégral du Matmut Atlantique sur toutes nos fréquences, sur notre site internet www.arlfm.com et sur l'appli "Les Indés Radios" (gratuite)
Lun. 24 Sept. 2018 : FOOTBALL - Féminin (Sports Magazine)

Football Féminin (Départemental) : Après Mérignac-Arlac / Gradignan (0-4)

Réaction de Laurent QUEYRET, l'entraineur du FC Gradignan.


écouter
Lun. 24 Sept. 2018 : RUGBY - Top 14 (Sports Magazine)

Toulon / Agen (33-3) : Toutes les réactions !

Lourde défaite à nouveau des Agenais cette fois à Mayol. Au micro de Francis Dalzovo qui commentait cette rencontre en direct ... [la suite...]
écouter

Lourde défaite à nouveau des Agenais cette fois à Mayol. Au micro de Francis Dalzovo qui commentait cette rencontre en direct du stade Mayol à Toulon aux côtés de William Ortolan, écoutez les réactions de Mauricio REGGIARDO le manager du SUALG et Patrice COLLAZO le directeur sportif du RC Toulon.
Lun. 24 Sept. 2018 : FOOTBALL - Régional 2 (Sports Magazine)

Football (Régional 2) : Après RC Bordeaux / Antonne Le Change (4-3)

Réaction de Jérôme LECOMTE, l'entraîneur du RC Bordeaux Métropole.


écouter
Lun. 24 Sept. 2018 : RUGBY - Féminin (Sports Magazine)

Rugby National (Elite 1 Féminine) : Après Tarbes / Stade Bordelais-UBB (10-19)

Réaction de Florent TORREGARAY l'entraineur des Lionnes du Stade Bordelais-UBB.


écouter
Lun. 24 Sept. 2018 : FOOTBALL - Ligue 1 (Sports Magazine)

Ligue 1 : Guingamp / Bordeaux (1-3) : Toutes les réactions !

Petit bol d'air pour les Girondins qui battent le dernier de la classe et qui s'extirpent de la zone dangereuse. Au micro de Gaetan Pinel ... [la suite...]
écouter

Petit bol d'air pour les Girondins qui battent le dernier de la classe et qui s'extirpent de la zone dangereuse. Au micro de Gaetan Pinel qui commentait ce match en direct du Roudourou à Guingamp, écoutez toutes les réactions d'après-match, et l'analyse de la rencontre par Christophe Monzie : réactions de Jules KOUNDE, défenseur du FCGB, Antoine KOMBOUARE, entraîneur de l'EAG, Eric BEDOUET, entraîneur du FCGB, François KAMANO, attaquant et buteur du FCGB (en photo, après avoir ouvert le score à la 53e minute), Bertrand DESPLAT, Président de l'EAG, Guessouma FOFANA, milieu de terrain de l'EAG.
Lun. 24 Sept. 2018 : BASKET - National (Sports Magazine)

Basket-Ball (NM3) : Après Castelnau Médoc / Saint Georges Montaigu(88-58)

Réactions d'Emmanuel CORABOEUF l'entraineur et Michel TRESMONTAN le président de Castelnau Médoc.


écouter
Lun. 24 Sept. 2018 : FOOTBALL - Régional 2 (Sports Magazine)

Football (Régional 2): Après Talence / Colayrac (5-2)

Réaction de Cyriaque OTTA l'entraineur de Talence.


écouter
Lun. 24 Sept. 2018 : RUGBY - Championnat Honneur (Sports Magazine)

Rugby Régional (Honneur) : Après Cestas / Cadaujac (10-16)

Réaction d'Eric MARROCQ le président de Cadaujac.


écouter
Lun. 24 Sept. 2018 : FOOTBALL - National 3 (Sports Magazine)

Football (National 3) : Après Pau B / Cestas (2-2)

Réaction de Laurent ABRIBAT l'entraîneur du SAG Cestas, bonne opération des Cestadais qui ramènent un point de leur ... [la suite...]
écouter

Réaction de Laurent ABRIBAT l'entraîneur du SAG Cestas, bonne opération des Cestadais qui ramènent un point de leur déplacement chez les réservistes palois.
Lun. 24 Sept. 2018 : RUGBY - Top 14 (Sports Magazine)

Rugby National, TOP 14 : Après-match, Bordeaux-Bègles / Clermont (23-19)

Réactions de Franck AZEMA le directeur sportif de Clermont, Romain BUROS l'arrière de l'UBB, Jefferson POIROT le pilier de l'UBB, Baptiste SERIN ... [la suite...]
écouter

Réactions de Franck AZEMA le directeur sportif de Clermont, Romain BUROS l'arrière de l'UBB, Jefferson POIROT le pilier de l'UBB, Baptiste SERIN l'ouvreur de l'UBB, et Rory TEAGUE le manager de l'Union Bordeaux Bègles au micro ARL de Julien Dourthe.
Lun. 24 Sept. 2018 : FOOTBALL - Régional 1 (Sports Magazine)

Football, Régional 1 : Après-match, La Brède / Bassin d'Arcachon (2-2)

Réactions de Christophe MARCHET l'entraîneur et Hugo PEYS le capitaine de La Brède, Steve SAVIDAN l'entraîneur ... [la suite...]
écouter

Réactions de Christophe MARCHET l'entraîneur et Hugo PEYS le capitaine de La Brède, Steve SAVIDAN l'entraîneur et Emeric POINGT le capitaine d'Arcachon au micro ARL de Bernard Soulié.
Lun. 24 Sept. 2018 : HOCKEY SUR GAZON (Sports Magazine)

Hockey sur gazon, Elite Féminine : Après-match, Ronchin / Mérignac (1-2)

Réaction du nouvel entraîneur du SA Mérignac, Jonathan MEY sur ce succès à l'extérieur des joueuses samistes.
écouter
Lun. 24 Sept. 2018 : FOOTBALL - National 2 (Sports Magazine)

Football, National 2 : Après-match, Stade Bordelais / Blois (3-0)

Résultats, classement et réaction d'Alexandre TORRES, l'entraineur du Stade Bordelais.
écouter
Lun. 24 Sept. 2018 : BASKET - National (Sports Magazine)

Basket-Ball (NM1) : Avant JSA Bordeaux / Challans

Réaction de Jérémy SARRE, le directeur des JSA Bordeaux pour nous présenter la rencontre de Nationale Masculine 1, JSA ... [la suite...]
écouter

Réaction de Jérémy SARRE, le directeur des JSA Bordeaux pour nous présenter la rencontre de Nationale Masculine 1, JSA Bordeaux / Challans ce mardi 25 septembre 2018 à 20h30.

Guingamp / Bordeaux (1-3) : Celle-là, elle tombe à pic...

Voilà un joli coup réalisé dans un Roudourou en courroux...Dans un match capital où il fallait d'abord garder son ... [la suite...]
écouter

Voilà un joli coup réalisé dans un Roudourou en courroux...Dans un match capital où il fallait d'abord garder son sang-froid et attendre son heure, Bordeaux n'est pas tombé dans le piège breton et a remporté sa 5e victoire en terre Costarmoricaine dans l'histoire des confrontations entre les deux clubs, la première à l'extérieur de la présente saison. Un grand bol d'air frais à l'amorce d'une semaine qui en cas de nouveau revers, aurait pu devenir celle de tous les dangers. Les Girondins n'avaient pourtant jamais remporté un match de Ligue 1 dirigé par M.Schneider jusqu'ici mais la malédiction a pris fin au meilleur moment pour eux, même si l'on ne peut pas dire que le référé les a aidés dans cette tâche, c'est un euphémisme. Pour les Bretons, c'est la 7e défaite consécutive en championnat, en comptant celle de la saison dernière, une série noire sans précédent qui pourrait bien coûter sa tête au coach Antoine Kombouaré, la patience du fidèle public breton (ils étaient encore 15 000 à soutenir la lanterne rouge qui compte toujours un zéro pointé en 6 rencontres) étant semble-t-il arrivée à son terme, comme le signifia clairement leur dernière banderole déployée pendant les arrêts de jeu. Après l'insipide production pragoise de jeudi dernier, les Girondins, où Plasil et Briand avaient été laissés au repos, ont redressé la tête et on ne leur en demandait pas davantage, même si leur première période a eu de quoi inquiéter. Car c'est bien le Bordeaux timoré et imprécis dans ses relances que l'on a (re)vu à ce moment-là, laissant le monopole du ballon à des Guingampais d'abord tendus par l'enjeu, puis de plus en plus entreprenants et menaçants. La première (timide) banderille était d'ailleurs locale, mais Costil captait la frappe trop écrasée de Thuram (11e). La menace se précisait dans la foulée quand Roux ratait de peu le cadre d'un extérieur du pied (14e). Titularisé pour la première fois, Cornelius bien lancé par Sankharé adressait la première frappe cadrée bordelaise captée par Johnsson (23e). Mais Bordeaux frôlait le pire quand Koundé, décidément méconnaissable depuis un mois, commettait une énorme erreur, sa passe à Palencia étant interceptée par Nolan Roux qui prenait aussitôt sa chance, mais c'est la barre transversale qui renvoyait sa tentative alors que Costil était battu (38e). La baraka était visiblement girondine, mais comme à Prague, il était grand temps que la mi-temps arrive pour des Girondins trop repliés sur leur but, minés par un trop grand déchet technique à l'image d'un Lerager qui continue de perdre autant de ballons qu'il en gagne, et qui manquaient de verticalité et de vitesse dans leurs contres, tels le Nigerian Kalu se perdant trop souvent dans un cortège de dribbles inutiles. Changement de décor à la reprise avec un contre d'école enfin prestement joué, parti de Koundé, relayé par Cornelius pour Sankharé dont l'extérieur du pied décalait Kamano sur la gauche. Le Guinéen repiquait au centre, enrhumait Ikoko avant d'adresser une splendide frappe brossée du droit en pleine lunette, avec la complicité de la barre (0-1, 53e) pour son 4e but en championnat, le 6e depuis le début de la saison en comptant l'Europa League. L'horizon semblait alors enfin s'éclaircir pour les Girondins qui recouvraient peu à peu une certaine sérénité et qui dans la foulée manquaient le KO quand Kamano, l'homme en forme du moment, grillait Fofana avant d'offrir un caviar à Sankharé, mais la frappe en pleine course de l'ex-Guingampais était sauvée du pied par Johnsson (59e). On put craindre alors que ce soit le tournant du match, surtout quand M.Schneider, déjà pas très judicieux dans sa distribution de cartons (notamment celui à Lerager, 58e pour un contact anodin) décidait d'offrir un cadeau aux guingampais quand, sur un coup-franc tiré de la droite par Benezet, il sanctionnait Pablo (jusque là impeccable et récemment appelé en équipe du Brésil) d'une prétendue faute avec son bras sur Thuram en extension, qui, trop court sur sa reprise de la tête, s'était laissé tomber grossièrement. Le genre d'action que l'on voit 15 fois dans la surface sur un match (faut-il siffler 15 penalties ?), mais pour lequel le banc bordelais réclama en vain la vidéo, le même Thuram se faisant justice d'une frappe en rupture (en photo, 1-1, 70e). D'autant plus consternant de la part du référé que Pablo, injustement averti sur le coup, manquera le match face à Nantes le 7 octobre et surtout que 3 minutes plus tard, sur un ballon de Sankharé vers le véloce Karamoh qui venait d'entrer en jeu et dont Johnsson, sorti loin de sa cage, manquait l'interception, l'attaquant bordelais après avoir contourné le portier breton subissait exactement le même type de faute - si faute il y avait - de la part de Sorbon au moment de se retourner, près du poteau gauche, en pleine surface...De la même façon, comment trouver justifié le carton infligé à Sabaly (58e), plus maladroit que méchant dans son intervention en retard sur Didot alors que quelques minutes plus tard, le même Didot s'en tira impunément pour une action identique sur Kamano (76e) ?...Johnsson sortait ensuite d'une belle parade une déviation astucieuse d'un Cornelius bien plus inspiré que lors de ses deux précédents bouts de match contre Nîmes et à Prague (74e). C'est d'ailleurs le géant Danois qui d'une louche parfaite, mettait Karamoh sur orbite dans le dos d'une défense bretonne bien passive, l'ex-Caennais se jouant ensuite du portier suédois d'un crochet extérieur avant de marquer dans un angle impossible, avec un sang-froid admirable (1-2, 79e). A cet instant du match et nonobstant leur première période médiocre dont l'EAG n'avait pas su profiter, il est clair que les Girondins méritaient de s'imposer en Bretagne, étant dangereux sur chacun de leurs contres, dans le sillage d'un Karamoh insaisissable. Et même si les Rouge et Noir poussaient confusément pour échapper à leur funeste sort et que le portugais Rebocho obligeait Costil à un dernier arrêt délicat (90e), sur un contre et un long ballon dans l'axe dégagé en avant par Koundé qui se transforma en passe décisive (volontaire ? Pas sûr, mais qu'importe...), Nicolas De Préville, qui venait juste de remplacer Kamano, filait dans le dos de Sorbon et Rebocho mal alignés pour signer le but de la délivrance, aussi bien pour sa formation que pour lui-même, qui courait après cette récompense depuis longtemps (1-3, 90e + 4). Au micro de Gaétan Pinel qui commentait cette rencontre en direct du stade de Roudourou à Guingamp, écoutez les réactions d'Eric BEDOUET l'entraîneur du FCGB, et Bertrand DESPLAT le président de l'EA Guingamp. D'autres réactions guingampaises et bordelaises à écouter ce lundi 24 septembre dans nos journaux puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.

Avant Guingamp / Bordeaux (6e journée) : L'heure de repartir...de l'Avant

Ecoutez la réaction d'Eric BEDOUET l'entraîneur du FCGB. Pour entendre d'autres réactions bordelaises et des ... [la suite...]
écouter

Ecoutez la réaction d'Eric BEDOUET l'entraîneur du FCGB. Pour entendre d'autres réactions bordelaises et des réactions guingampaises d'avant-match, rendez-vous ce vendredi 21 septembre dans Le Week-End en Sport à partir de 18h30, puis dimanche 23 septembre dans le mag d'avnt-match de Top Chrono à partir de 16h20. Coup d'envoi : 17h. Commentaires de Gaétan Pinel.

Match à suivre en direct intégral sur toutes nos fréquences depuis le stade du Roudourou à Guingamp, sur notre site internet arlfm.com et sur l'appli "Les Indés Radios".
Sam. 22 Sept. 2018 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches du SUALG Rugby)

Toulon / Agen (33-3) : Et pourtant, ce n'était pas du grand Toulon...

Au micro de Francis Dal Zovo qui commentait cette rencontre en direct du stade Mayol à Toulon aux côtés de William Ortolan, ... [la suite...]
écouter

Au micro de Francis Dal Zovo qui commentait cette rencontre en direct du stade Mayol à Toulon aux côtés de William Ortolan, ancien joueur de l'US Marmande, écoutez la réaction de Mauricio REGGIARDO, le manager du SUALG. D'autres réactions agenaises et toulonnaises à écouter ce lundi 24 septembre 2018 dans nos journaux puis dans Sports Magazine  à partir de 18h30.