Mise en ligne le Samedi 24 Février 2018
écouter

Stade Français / Agen (34-36) : Revenu de nulle part, le SUA la tient enfin !

Le SUA la tient enfin ! Au terme d'un match débridé et atypique à déconseiller aux cardiaques, le SUA a fait sensation au Stade Jean-Bouin en s'imposant au bout du suspense face à des Parisiens sur la très mauvais pente (36-34). Après une première demi-heure bien maîtrisée, à l'exception d'une boulette d'entrée de jeu de Mc Intyre qui a offert le premier essai du match à De Giovanni (7-3, 8e), les Agenais ont logiquement mené au score grâce à un essai en force d'Erbani (17e) puis un autre de Sadie, bien servi par sa charnière (14-15, 33e). Mais les Franciliens se sont réveillés peu avant la mi-temps en inscrivant avec trop de facilité deux essais par Waisea (36e) et Ensor (40e) au beau milieu d'une défense suaviste encore traumatisée par ses deux précédentes rencontres, permettant aux locaux de prendre une avance (28-15 à la mi-temps et même 31-15 à la 46e) qu'on croyait définitive. Mais le SUA a réalisé une remontée historique et les 16 points d'avance ont finalement fondu comme neige au soleil, malgré la froidure parisienne. Avec trois essais en 19 minutes enrhumant une défense francilienne à son tour en perdition (Fouyssac 50e, Murday 63e, et Fouyssac encore avec l'aide d'un rebond favorable 69e), le SUA a mis le turbo et est repassé devant (36-34). Restaient alors 10 longues minutes à tenir ce résultat miraculeux arraché à la force du poignet et avec un mental énorme. Mais heureusement, Plisson ne sut profiter du cadeau de M.Charabas sanctionnant Fouyssac d'une faute peu évidente, et manqua la pénalité décisive (77e). Le SUA ne l'avait pas volé. Un succès qui permet à Agen de laisser sa place de barragiste à Brive (qui joue ce dimanche à Toulouse) et de revenir à une longueur de son adversaire du jour, lequel empoche tout de même le bonus défensif. Et ce succès n'est pas de trop, car la lanterne rouge Oyonnax a signé l'énorme surprise du jour en s'imposant sur le terrain d'un Clermont de plus en plus pathétique (12-18). Au Stade Français, ça sent la crise avec cette seconde défaite de rang à domicile et la fin de saison s'annonce angoissante. Au micro d'Antoine Salva qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le stade Jean Bouin à Paris, écoutez les réactions d'Arthur JOLY le pilier du SUALG, Robert MOHR le directeur sportif du Stade Français, et Mauricio REGGIARDO l'entraîneur du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne. D'autres réactions à écouter ce lundi 26 février dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.