Accueil > sports

les sports


recherchez :

à la une suivez en direct toutes les rencontres de :
FC Girondins de Bordeaux (L1), L'Union Bordeaux Bègles (Top 14), SU Agen Rugby (Top 14)

Lun. 11 Déc. 2017 : RUGBY - Fédérales 1 à 3 (Sports Magazine)

Rugby National (Fédérale 2) : Salles / Lormont (57-3).

Résultats et réaction de Didier DALLET le président de l'US Salles qui n'a laissé aucune chance aux Lormontais ... [la suite...]
écouter

Résultats et réaction de Didier DALLET le président de l'US Salles qui n'a laissé aucune chance aux Lormontais dans ce derby girondin.
Lun. 11 Déc. 2017 : FOOTBALL - Football Régional (Sports Magazine)

Football Régional (Régional 1 et 2) : Résultats, classements et réactions !

Régional 1: Cestas / Marmande (4-0), le SAG Cestas continue sa marche en avant consolidant sa place de leader avec 6 points d'avance ... [la suite...]
écouter

Régional 1: Cestas / Marmande (4-0), le SAG Cestas continue sa marche en avant consolidant sa place de leader avec 6 points d'avance sur ses poursuivants immédiats, réaction de Laurent ABRIBAT l'entraîneur de Cestas.

Régional 2: Saint Médard en Jalles / Colayrac (1-0), les Poudriers font chuter les Lot-et-Garonnais pour la première fois de la saison, réaction de Benoit DUVAL l'entraîneur de Saint-Médard-en-Jalles.
Lun. 11 Déc. 2017 : RUGBY - European Challenge Cup (Sports Magazine)

Agen / Pau (21-40) : toutes les réactions !

Au micro de Loïc Lecabellec, écoutez les réactions de Brandon FAJARDO le demi d'ouverture de Pau, Thibault DAUBAGNA le ... [la suite...]
écouter

Au micro de Loïc Lecabellec, écoutez les réactions de Brandon FAJARDO le demi d'ouverture de Pau, Thibault DAUBAGNA le capitaine et demi de mêlée de Pau (en photo), Frédéric MANCA l'entraineur des arrières de la Section Paloise, Corentin BRAENDLIN le seconde ligne et capitaine du SUALG, Ugo VERDU le demi d'ouverture du SUALG, et Olivier CAMPAN l'entraineur des Espoirs du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne.
Dim. 10 Déc. 2017 : FOOTBALL - Coupe De France (Sports Magazine)

Hommage à Claude FERRAND, ancien président du CA Castets-en-Dorthe

Ils étaient plus de six cents à l'accompagner à sa dernière demeure ce mardi 5 décembre en ... [la suite...]
écouter

Ils étaient plus de six cents à l'accompagner à sa dernière demeure ce mardi 5 décembre en l'église de Castets-en-Dorthe (33). Le football du sud-Gironde a perdu un de ses géants, Claude Ferrand, décédé le jeudi 30 novembre à l'âge de 83 ans. Ancien président du CA Castets-en-Dorthe, puis co-président du Langon Castets FC après la fusion en 1998, et membre du comité directeur du District Sauternais et Graves de football Claude Ferrand, l'homme à l'éternel cigare, sellier-bourrelier dans le civil, a été durant plus d'un demi-siècle au service du football amateur et du club de son coeur.  Ecoutez l'hommage que votre radio a rendu à la figure marquante du CAC ce lundi 4 décembre dans l'émission "Sports Magazine". Avec le témoignage de son ancien entraîneur lors de l'épopée en Coupe de France en 1984 face au FC Metz en 16e de finale, Jean-Pierre Dubédat, interrogé en direct de La Brède le 3 Décembre à la mi-temps du match de Coupe de France La Brède / Aubervilliers, puis une interview de Christophe Monzie réalisée en mai 1991 après une défaite (2-0) à Villenave d'Ornon en championnat de Division 3. L'équipe fanion était alors dirigée par Jean-Louis Petitbois. Rappelons aussi que les premiers reportages de football en direct sur ARL ont débuté en 1989 avec le CAC, dont votre radio retransmettait en intégralité tous les matches à l'extérieur, en championnat de France de D 3, puis de D 4. Les commentaires étaient assurés par Christophe Monzie et Patrick Labayle. En 1991, Claude Ferrand (à g.sur la photo) avait reçu l’Oscar « Sud Ouest » des mains de Michel Gomez. Il est probable que le stade des Charmilles portera bientôt le nom de Claude Ferrand, c'est en tout cas le voeu des joueurs de l'équipe qui, trente ans après l'époque dorée du CAC, se sont retrouvés en ce mardi pour en discuter et présenter une demande à la municipalité, sous l'impulsion de Thierry Laquèche, un des joueurs emblématiques du club, et de l'un des entraîneurs de l'époque, Bernard Mugica. 

BORDEAUX / STRASBOURG (0-3) : Déliquescent, Bordeaux touche le fond...

Vu de Gironde, c'est le pire cadeau de Noël avant l'heure que les Girondins pouvaient offrir à leurs supporters, qui ont peu ... [la suite...]
écouter

Vu de Gironde, c'est le pire cadeau de Noël avant l'heure que les Girondins pouvaient offrir à leurs supporters, qui ont peu apprécié cette attention, c'est le moins qu'on puisse écrire. Vu d'Alsace, le plus beau dont les Strasbourgeois pouvaient hériter, 48 heures après avoir célébré le Saint Nicolas : la plus large victoire de l'histoire du Racing en Gironde, la dixième au total des confrontations entre les deux clubs, et la première depuis avril 2005 (0-2). Le constat est accablant, et le mal très profond : une seule victoire et 7 défaites en 10 matches, soit 5 points pris sur 30 possibles. Jamais depuis près de 40 ans Bordeaux n'avait fait aussi mal...Depuis le 30 septembre et leur rouste parisienne, les Girondins ne mettent plus un pied devant l'autre. How deep can they go ? Jusqu'où peuvent-ils sombrer ? Telle est la question qui hante les supporters du club. Avec ou sans Malcom (car ils ont aussi perdu des matches avec leur petit brésilien), avec ou sans leurs jeunes de la CFA2 (et Gourvennec avait pourtant tranché dans le vif ce vendredi en titularisant pour la première fois en L1 le jeune Carrique au poste d'arrière droit - qui ne fut pas le plus emprunté sur la pelouse, loin de là - et appelant sur le banc Koundé, Youssouf et Taha), les tentatives du coach Marine et Blanc pour provoquer un déclic ont l'effet d'un cautère sur une jambe de bois. Au moins sur ses courtes défaites contre Amiens, Rennes ou Caen (1-0 les trois fois) l'équipe pouvait-elle faire valoir quelques excuses - recevables ou pas - ayant trait à la malchance, à des parties de billard malheureuses ou à des décisions arbitrales résolument contraires. Cette fois-ci, et c'était déjà le cas à Dijon (3-2) la semaine passée, on ne peut même pas avancer ces arguties. Sur un nuage depuis son succès sur le PSG, le Racing Club de Strasbourg est venu gagner presque en pantoufles en Gironde, sans jamais avoir eu à forcer son talent, au terme d'une partie qui a très vite ressemblé pour lui à un simple match d'entraînement. L'analyse des 3 buts concédés par les Girondins serait tellement cruelle, elle souligne tellement les lacunes mentales et techniques d'une équipe qui ne répond plus au numéro demandé depuis belle lurette, qu'on s'épargnera même de détailler ces actions. Tout au plus signalera-t-on qu'une énième fois, Bordeaux s'est sabordé d'entrée sur le premier but par une erreur plus grosse que lui (d'Otavio cette fois-ci, mais les fautifs ne sont jamais les mêmes d'une semaine à l'autre) permettant à Bahoken un nouveau grand pont d'école (spécialité décidément très à la mode face aux Girondins en ce moment) sur un Jovanovic autant en perdition qu'à Dijon et une frappe placée dans le petit filet de Costil, alors que 100 secondes ne s'étaient pas écoulées (0-1, 2e) ; que sur le second, la faute de Sankharé sur Aholou ne s'imposait pas et qu'une énième fois, Bordeaux céda sur un coup de pied arrêté, en l'occurrence un coup-franc d'orfèvre de Lienard dans la lucarne de Costil (0-2, 38e), loin du ballon car posté de l'autre coté de son but. Et que sur le troisième, le tram de Bordeaux nous a fait une belle surprise pour les fêtes de fin d'année, celle d'ouvrir à notre insu une nouvelle station qui dépose désormais les voyageurs au virage Nord en passant par ...la pelouse, de préférence en ligne droite, qu'on se le dise. Cela devait sûrement faire partie des attractions prévues autour de ce match de Noël...Itinéraire non fléché mais efficace que Martin Terrier, parti de son propre camp, inaugura sans l'ombre d'un problème sur plus de 60 mètres, enrhumant 4 bordelais avant d'aller crucifier Costil (0-3, 64e) et provoquer la bronca du reste des 24 515 spectateurs ayant stoïquement compati à cette débâcle. Oui, le reste seulement, car une partie importante d'entre eux - les Ultras - avaient déjà déserté le bas du virage Sud dès la mi-temps (photo), réclamant la démission du coach... Un but juste inimaginable à ce niveau de la compétition, mais qui dit bien l'ampleur du traumatisme et de la démission collective. Depuis trop de semaines, les Girondins ne font plus ensemble les efforts défensifs qu'ils faisaient en début de saison. Beaucoup courent à coté de l'adversaire sans l'attaquer réellement ni le tacler, s'en remettent au travail du partenaire, d'autres se cachent ou font simplement acte de présence sur les ballons trop chauds dans la surface de vérité, comme sur les 3 buts concédés à Dijon, sur celui de Santini à Caen ou sur ce dernier but strasbourgeois, accablants quand on revoit les images. Un moindre mal, pourtant, car la note aurait pu être plus salée encore, si l'on repense à ce tir au-dessus de Mangane seul face au but après un corner mal repoussé dans l'axe (44e), à cette frappe enroulée du pied droit de Terrier, pas attaqué, à quelques millimètres du montant de Costil (48e), ou à ce centre surpuissant de Lienard de la gauche après un énième ballon perdu, catapulté sur la transversale par la tête du jeune Sacko tout juste entré en jeu (74e). Et Bordeaux dans tout cela ? Rien ou presque. Des actions sporadiques, en mode alternatif : une frappe anodine, mais quasiment la seule cadrée du match, d'Otavio soucieux de rattraper sa boulette (16e), une autre, en pivot de Mendy à gauche du montant (34e), et un tir à ras de terre en pivot de Sankharé qui obligea Oukidja à son unique arrêt de la soirée, du bout des gants (76e). Fermez le ban, tout le reste ne fut que bouillie de football et numéros de solistes pathétiques. Strasbourg, 19e défense de Ligue 1 avec 27 buts concédés, restait sur...14 déplacements consécutifs sans avoir su préserver sa cage inviolée. Fidèle à son humanisme sans faille, Bordeaux a encore fait du social avec les déshérités et interrompu cette série, relançant le promu de Ligue 2 qui le dépasse même au classement. En ce week-end de Téléthon où l'appel à la solidarité était de mise, une telle abnégation, depuis le temps qu'elle dure, force le respect... Pour compléter le tableau, Sankharé a trouvé le moyen, sur les 55 minutes qu'il passa sur la pelouse, de se faire avertir et manquera donc la réception de Montpellier le 20 décembre, et Mendy, sorti sur blessure au genou (entorse) après avoir longtemps serré les dents, est out pour un moment, au moins jusqu'à la trêve. Sans compter les absences de Malcom et Lewczuk, trop justes tout les deux pour reprendre la compétition, et qui ne seront peut-être même pas du voyage à Toulouse ce mardi (match à suivre en direct sur nos ondes). L'heure des comptes n'est pas encore arrivée, mais celle des vraies questions à se poser est déjà là. Entre un coach désemparé et à court de solutions mais qui fait le dos rond et prône le refuge dans le travail, et un groupe sans leader dans aucune de ses lignes, donc frêle comme un château de cartes (le premier but alsacien, marqué d'entrée de match, laissait pourtant beaucoup de temps aux Girondins pour rétablir la situation s'ils en avaient seulement eu les ressources mentales), l'avenir paraît morose, pour ne pas dire inquiétant. A force de n'avoir pas su retenir des éléments-clés comme Carrasso, Pallois, Khazri ou Diabaté, qui savaient à eux seuls gagner un match ou en tout cas ne pas le perdre, remplacés par des joueurs soit trop moyens, soit pas complémentaires et qui, pour l'heure, n'ont ni leur expérience ni leur régularité sur une compétition longue de dix mois, les Girondins paient aujourd'hui le prix fort de ces choix et en ont pour leur argent. Il reste avant la fin de l'année trois matches capitaux pour sauver ce qui peut l'être : leur place en Ligue 1, d'abord, et peut-être, le droit de s'inviter, au moins jusqu'au tour suivant en janvier, à une épreuve dont la finale aura lieu au Matmut. Si tant est que, compte tenu du contexte et du classement, la Coupe de la Ligue soit encore une priorité... Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct du Matmut Atlantique aux cotés de Michel Le Blayo, écoutez les réactions de Thierry LAUREY, entraîneur du RC Strasbourg Alsace, Jocelyn GOURVENNEC, entraîneur du FC Girondins de Bordeaux, et Albert GEMMRICH, Président de la Ligue d'Alsace de football, international français, ancien attaquant des deux clubs. D'autres réactions alsaciennes à écouter ce lundi dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30, mais pas de réactions bordelaises, aucun joueur n'étant venu au micro des médias après la rencontre.
Sam. 09 Déc. 2017 : RUGBY - European Challenge Cup (Top Chrono - matches du SUALG Rugby)

Challenge Européen (3e journée) : Agen / Pau (21-40)

La jeune garde agenaise a résisté une mi-temps ce vendredi soir à Armandie (14-21 aux citrons) et a ... [la suite...]
écouter

La jeune garde agenaise a résisté une mi-temps ce vendredi soir à Armandie (14-21 aux citrons) et a même profité de sa supériorité numérique pour faire trembler son adversaire (21-28, 49e) avant de céder devant la Section Paloise, encore vainqueur en Lot-et-Garonne, comme en championnat, et favori de cette poule 3. Les Béarnais, plus expérimentés, ont empoché le bonus offensif avec 6 essais à la clé, et sont déjà quasiment qualifiés pour les quarts de finale à la mi-course. Le SUA lui, n'a plus aucune chance et terminera les matches de cette poule en roue libre. Au micro de Loic Le Cabellec qui commentait cette rencontre en direct du stade Armandie aux côtés de Jean-Pierre Delserre, écoutez les réactions de Corentin BRAENDLIN le seconde ligne et capitaine du SUALG, Brandon FAJARDO le demi d'ouverture de la Section Paloise, Olivier CAMPAN l'entraineur des Espoirs du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne, et Frédéric MANCA l'entraîneur des arrières de la Section Paloise. D'autres réactions agenaises et paloises à écouter ce lundi 11 décembre dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.
Sam. 09 Déc. 2017 : RUGBY - European Challenge Cup (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Avant Newcastle / UBB (Challenge Européen, Poule 1) : L'UBB devra prendre sa revanche

Battue d'un point (20-21) par les Anglais le 21 octobre dernier sur sa pelouse après avoir pourtant mené au score, ... [la suite...]
écouter

Battue d'un point (20-21) par les Anglais le 21 octobre dernier sur sa pelouse après avoir pourtant mené au score, l'Union tâchera d'oublier ses déboires palois Outre-Manche et de prendre sa revanche ce samedi 9 Décembre (coup d'envoi : 16h15 locales) au Kingston Park, dans l'antre des Newcastle Falcons, pour le compte de la 3e journée du Challenge Européen, en poule 1. Si l'équipe alignée par le staff bordelo-béglais sera jeune encore une fois, l'international français Nans Ducuing et la dernière recrue fidjienne Ben Volovola seront cependant du voyage. En cas de succès en Angleterre, l'Union se relancerait totalement dans la qualification pour les 8es de finale. En cas de défaite, elle serait pratiquement éliminée. Au micro de Florian Rodriguez, les réactions de Jacques BRUNEL le manager général, Cameron WOKI (photo) le jeune 3e ligne, et Yann LESGOURGUES, le demi de mêlée de l'UBB. 

Dernière minute : L'UBB lourdement battue à Newcastle 52-24 (mi-temps : 38-17). 8 essais pour les Newcastle Falcons, quasiment qualifiés, 3 essais pour l'UBB (Lesgourgues 5e, Jalibert 17e, Cros 55e). A moins d'un parcours sans faute sur les 3 derniers matches dans cette poule 1, l'Union est éliminée de la course aux quarts de finale.
Jeu. 07 Déc. 2017 : RUGBY - European Challenge Cup (Top Chrono - matches du SUALG Rugby)

Avant SUA / Pau (Challenge Européen, Poule 3) : Question de suprématie pour le SUA

Même si leur qualification paraît improbable, les Suavistes, qui tenteront d'oublier la déception auvergnate où ... [la suite...]
écouter

Même si leur qualification paraît improbable, les Suavistes, qui tenteront d'oublier la déception auvergnate où ils sont passés tout près d'une très belle performance, mettront tout en oeuvre ce vendredi 8 décembre pour battre l'actuel leader de cette poule 3 de Challenge Européen, la Section Paloise, d'autant que les Béarnais sont déjà venus s'imposer cette saison à Armandie en Championnat et se déplaceront encore avec une équipe très complète, décidés à valider leur billet pour les quarts de finale dès ce week-end.. De jeunes joueurs agenais vont à cette occasion être lancés dans le grand bain. Au micro de Mathieu Duffour, écoutez la réaction de Corentin BRAENDLIN jeune 2e ligne Espoir du SUA (ex-Toulonnais) qui sera capitaine ce vendredi soir, puis Stéphane PROSPER, l'entraîneur des arrières du SUALG. D'autres réactions agenaises et des réactions paloises à écouter ce vendredi 8 décembre dans nos journaux d'information de 6h à 18h, puis dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 19h30. Coup d'envoi : 20h. Commentaires de Loïc Le Cabellec et Jean-Pierre Delserre.

Match à suivre en direct sur toutes nos fréquences, en duplex avec le match de L1 Bordeaux / Strasbourg à partir de 20h45, et sur notre site internet www.arlfm.com

Bordeaux / Strasbourg (17e journée) : L'heure est grave et la victoire impérative face au promu...

Compte tenu de son bilan pour l'instant largement insuffisant à l'extérieur, le FCGB continue d'avoir un ... [la suite...]
écouter

Compte tenu de son bilan pour l'instant largement insuffisant à l'extérieur, le FCGB continue d'avoir un impératif de victoire à domicile pour ne pas plonger définitivement dans l'anonymat du classement et saborder sa saison avant même la fin des matches Aller. Comme face à l'OM ou St Etienne, il faudra donc tâcher de l'emporter ce vendredi soir contre l'étonnant promu alsacien, que les Girondins vont sans doute prendre au plus mauvais moment puisque le RCSA vient d'être la première équipe de la saison à faire chuter le PSG (2-1), leader incontesté de la L1. Parfois un peu trop gentils ou naïfs en défense (mais ils ne sont pas les seuls, suivez notre regard...et au moins ont-ils l'excuse d'avoir conservé l'ossature de l'équipe de L2) mais joueurs au possible, les Alsaciens, sortis de la zone de relégation pour la première fois depuis le début de l'exercice grâce à ce succès de prestige, viendront sans complexes en Gironde, bien décidés à donner du fil à retordre à des Bordelais en plein doute, comme d'autres équipes de leur standing (Troyes, Metz) l'ont fait avant eux cette année. Ils seront néanmoins privés de leurs deux milieux de terrain Martin (touché à l'adducteur contre le PSG) et Gonçalvès (cuisse) et de leur gardien titulaire Kamara. De leur côté, quel visage les Girondins (très probablement sans Malcom touché à la cheville à Dijon, ni peut-être de Jovanovic, blessé au pied à l'entraînement) montreront-ils ce vendredi, sachant que Pellenard est suspendu et que Lewczuk, qui revient de blessure, risque d'être encore un peu court ? Celui, enfin réjouissant et inspiré après deux mois de vaches maigres, de la victoire face aux Verts, ou celui, pathétique et inconsistant, de leur expédition en Bourgogne 72 heures plus tard, avec un bloc-équipe autant étiré sur les dernières minutes qu'un ectoplasme sous une semelle ? Faites vos jeux...Avant la semaine démentielle qui les attend d'ici aux fêtes (avec 3 matches à Toulouse en Coupe de la Ligue, à Nice puis contre Montpellier en championnat), les Marine et Blanc seraient vraiment bien inspirés de prendre les 3 points pour restaurer une confiance qui s'est effritée depuis la fin septembre et à la défaite au Parc (6-2), séisme de forte amplitude dont ils subissent encore aujourd'hui les soubresauts. Avec ou sans vrai leader d'équipe, tout autre résultat qu'une victoire, fût-elle laborieuse - l'heure n'est plus à faire la fine bouche - mettrait réellement l'équipe dans une situation critique, elle qui n'a gagné qu'une seule de ses 9 dernières rencontres. Au micro de Christophe Monzie, écoutez une partie des réactions de Jocelyn GOURVENNEC (photo) le coach du FCGB, Jérémy TOULALAN le capitaine des Girondins, Thierry LAUREY le coach du RC Strasbourg Alsace, et Kenny LALA, le défenseur central du RCSA. Pour entendre l'intégralité de ces réactions, rendez-vous ce vendredi 8 décembre 2017 dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 19h30. Coup d'envoi : 20h45. Commentaires de Christophe Monzie et Michel Le Blayo.

Match à suivre en direct sur toutes nos fréquences, en duplex avec le match de Challenge Européen de rugby SU Agen / Pau à 20h, et sur notre site internet www.arlfm.com. 

Le FCGB a un nouveau sponsor polonais !

Au micro de Christophe Monzie, la réaction du président du FC Girondins de Bordeaux Stéphane MARTIN qui présente un ... [la suite...]
écouter

Au micro de Christophe Monzie, la réaction du président du FC Girondins de Bordeaux Stéphane MARTIN qui présente un nouveau sponsor qui  s'est engagé pour deux ans et sera présent sur la manche gauche du maillot à partir du match du 20 décembre 2017 contre Montpellier. Il s'agit une entreprise polonaise basée à...Marmande (47), la société dirigée par Andrzej Wisniowski (à droite sur la photo), PDG de cette société spécialisée dans la production et l'installation de portails, garages et clôtures. Tomasz, représentant du nouveau sponsor des Girondins, s'exprime également dans cet entretien.
Lun. 04 Déc. 2017 : HANDBALL - National (Sports Magazine)

Handball National : N1F, Pessac / Nice (32-25).

Au micro de Frédéric Bellette, les réactions de Linda FREBAULT, meilleure marqueuse pessacaise et de Dimitri DELSOL-PAUCHET, ... [la suite...]
écouter

Au micro de Frédéric Bellette, les réactions de Linda FREBAULT, meilleure marqueuse pessacaise et de Dimitri DELSOL-PAUCHET, entraîneur de Pessac (SPUC).
Lun. 04 Déc. 2017 : BASKET - Nationale (Sports Magazine)

Basket-Ball National (N2F) : Saint-Delphin / Cholet (70-63).

Reportage de Bernard Soulié avec la réaction de Jean-Philippe ZAVAN, entraîneur de Saint Delphin.


écouter
Lun. 04 Déc. 2017 : FOOTBALL - Ligue 1 (Sports Magazine)

Dijon / Bordeaux (3-2) : toutes les réactions !

Les Girondins n'y arrivent pas loin de leurs bases ; ils se sont inclinés à Dijon dans les dernières minutes de la ... [la suite...]
écouter

Les Girondins n'y arrivent pas loin de leurs bases ; ils se sont inclinés à Dijon dans les dernières minutes de la rencontre malgré un but d'anthologie signé Malcolm.Au micro de Christophe Monzie les réactions de Youssouf SABALY le défenseur latéral gauche du FCGB, Benoît COSTIL le gardien de but du FCGB, Fouad CHAFIK le latéral droit de Dijon, Romain AMALFITANO le milieu de terrain de Dijon, Oussama HADADI le latéral gauche de Dijon, les deux entraîneurs, Olivier DALL'OGLIO (DFCO), puis Jocelyn GOURVENNEC (FCGB).
Lun. 04 Déc. 2017 : RUGBY - Top 14 (Sports Magazine)

Clermont / Agen (35-26) : Toutes les réactions !

Avec 5 essais inscrits, les Auvergnats l'emportent non sans mal face à une équipe d'Agen très méritante qui ... [la suite...]
écouter

Avec 5 essais inscrits, les Auvergnats l'emportent non sans mal face à une équipe d'Agen très méritante qui rentre bredouille et frustrée de Marcel-Michelin.Au micro de Tiphaine Coulon, les réactions de Damien CHOULY le 3ème ligne, Franck AZEMA le directeur sportif de l'ASM Clermont, Denis MARCHOIS le 2ème ligne du SUALG, Mathieu LAMOULIE l'arrière du SUALG, et Mauricio REGGIARDO l'entraineur du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne.
Lun. 04 Déc. 2017 : FOOTBALL - Coupe De France (Sports Magazine)

Coupe de France (8e tour) : La Brède / Aubervilliers (0-1 Après prolongation)

Au micro de Philippe Osuna et Christophe Monzie qui commentaient cette rencontre en direct du stade André Mabille à La ... [la suite...]
écouter

Au micro de Philippe Osuna et Christophe Monzie qui commentaient cette rencontre en direct du stade André Mabille à La Brède,  les réactions de Djilali BELKACEM l'entraîneur du FCM Aubervilliers, Christophe MARCHET l'entraîneur, Hugo PEYS le capitaine et Tony GOMEZ le président du FC La Brède.
Lun. 04 Déc. 2017 : RUGBY - Top 14 (Sports Magazine)

Pau / Bordeaux Bègles (27-17) : Toutes les réactions !

Trop maladroite en seconde période, particulièrement en touche pour espérer s'imposer au Hameau, l'UBB s'incline ... [la suite...]
écouter

Trop maladroite en seconde période, particulièrement en touche pour espérer s'imposer au Hameau, l'UBB s'incline face à la Section Paloise.Au micro de Loic Le Cabellec, les réactions de Clément MAYNADIER le talonneur de l'UBB, et Jean-Baptiste DUBIE le centre de l'UBB.
Lun. 04 Déc. 2017 : FOOTBALL - Coupe De France (Sports Magazine)

Coupe de France (8e tour) : Stade Bordelais / Niort (0-1)

Au micro de Philippe Osuna qui commentait cette rencontre en direct du stade Ste Germaine du Bouscat, les réactions de Denis RENAUD ... [la suite...]
écouter

Au micro de Philippe Osuna qui commentait cette rencontre en direct du stade Ste Germaine du Bouscat, les réactions de Denis RENAUD l'entraîneur des Chamois Niortais, Alexandre TORRES l'entraîneur du Stade Bordelais et Alain FOURNIER le président du Stade Bordelais football.
Dim. 03 Déc. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches du SUALG Rugby)

Clermont / Agen (35-26) : Bredouille, le SUA méritait beaucoup mieux

Un de ces jours, à la longue, le SUA finira par gagner un peu plus que le respect de ses adversaires. Il finira, c'est à ... [la suite...]
écouter

Un de ces jours, à la longue, le SUA finira par gagner un peu plus que le respect de ses adversaires. Il finira, c'est à souhaiter, par rapporter le bonus défensif auquel il aurait pu prétendre encore une fois, comme précédemment à Bordeaux et à Castres. Mais il faudra pour cela que sa mêlée résiste bien mieux qu'elle ne l'a fait en Auvergne, face à une Yellow Army enfin au grand complet, mais qui n'a pas pour autant évacué les doutes d'un parcours jusqu'ici des plus chaotiques. Certes, les Jaunards ont scoré à chaque fois qu'ils sont venus dans le camp visiteur en première période, et très vite, puisqu'une minute ne s'était pas écoulée quand Vahaamahina inscrivit l'essai le plus rapide de la saison. En d'autres temps, le SUA aurait lâché mentalement. Mais pas ce dimanche, porté par un Tilsley irrésistible (3 essais, 16e, 27e, 49e) et tout près d'en inscrire un 4e personnel à un moment-clé du match (54e) qui aurait ramené les siens à deux longueurs. Le SUA ne quitte donc pas la zone rouge, mais sur ce qu'il montre depuis plus d'un mois, il vaut mieux que son classement actuel. Restera à le prouver contrer Brive avant les fêtes de Noël dans un match capital le 23 décembre), après un double intermède en Challenge Européen face au voisin palois (trois matches à suivre en direct sur nos ondes) qui pourrait décider de sa qualification. Au micro de Tiphaine Coulon qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le Parc des sports Marcel Michelin à Clermont-Ferrand aux côtés de Frédéric Silva, écoutez les réactions de Mauricio REGGIARDO l'entraineur du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne, Franck AZEMA le directeur sportif et manager de Clermont, et Mathieu LAMOULIE l'arrière du SUALG. D'autres réactions agenaises et clermontoises à écouter ce lundi 4 décembre 2017 dans nos journaux d'information de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.
Dim. 03 Déc. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Pau / Bordeaux Bègles (27-17) : L'Union lâche (encore) en seconde mi-temps

Les matches à l'extérieur se suivent et se ressemblent pour l'UBB. De toute évidence, que ce soit avec ou sans ses ... [la suite...]
écouter

Les matches à l'extérieur se suivent et se ressemblent pour l'UBB. De toute évidence, que ce soit avec ou sans ses internationaux, l'Union a du mal à tenir la distance loin de ses bases. Des trous d'air répétitifs qui lui valent de laisser filer des points qui semblent pourtant à leur portée à l'heure des citrons, comme par le passé au Racing ou à Toulouse. Pau a mis le turbo en seconde période (deux essais de Daubagna 44e et Malié 55e) et l'Union avait des semelles de plomb, alors que le bel essai de Fuatai en première période (26e) après une percée de Dubié laissait espérer enfin un autre dénouement. L'Union n'a donc pas refait le coup de l'année dernière (deux victoires dans le Béarn) et quitte le Top 6, momentanément espérons-le. Au micro de Loic Le Cabellec qui commentait cette rencontre en direct du stade du Hameau à Pau aux côtés de Francis Lagleyze, écoutez les réactions de Clément MAYNADIER le talonneur de l'UBB, et Jean-Baptiste DUBIE le centre de l'UBB. D'autres réactions à écouter ce lundi 4 décembre dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.

DIJON / BORDEAUX (3-2) : Consternants d'inconstance...

Comme dans le jeu de l'oie, les Girondins sont retombés dans le puits. Ce qui leur a valu un douloureux retour à la case ... [la suite...]
écouter

Comme dans le jeu de l'oie, les Girondins sont retombés dans le puits. Ce qui leur a valu un douloureux retour à la case départ, trois jours après un succès qu'on croyait fondateur contre St Etienne, car ils sont retombés à pieds joints dans leurs travers, par la faute d'un laxisme défensif rare, mais rédhibitoire à ce niveau de la compétition. Plus dure est la rechute. "Piégés comme des juniors Gambardella jouant contre des seniors", disait leur coach après la rencontre. L'image n'est pas trop forte et résume bien l'insconstance (on n'ira pas encore jusqu'à écrire : "inconsistance", bien que...) de ce groupe incapable de s'inscrire dans la durée pour le moment, c'est une certitude. Face à des Dijonnais enthousiastes qui ont joué tous les coups sans calculer, mais au schéma de jeu sans surprise et pourtant connu, Bordeaux n'a jamais su s'adapter et s'est sabordé en Bourgogne, après avoir mené deux fois au score. Pire, il a encore encaissé 3 buts avec une indolence et une naïveté qui, désormais, sont hautement inquiétantes, car cette fois-ci en face d'eux, il ne s'agissait pas du Paris SG...A cette cadence (23 buts en 16 matches), aucun objectif européen ne paraît accessible à l'heure actuelle. Cette soirée glaciale (il faisait -1°C au coup d'envoi) aurait pu être celle d'un renouveau confirmé et d'un but d'anthologie de Malcom (35e), son 7e de la saison. Mais au final, on ne retiendra qu'une collection d'erreurs individuelles ou d'approximations, surtout au cours d'une deuxième mi-temps hors sujet sans une seule frappe cadrée sur le but de Reynet, alors que la première avait été plus qu'encourageante. Des négligences qui ont fait le régal des attaquants locaux, à commencer par Saïd, auteur du but décisif (86e), qui se sera promené toute la rencontre, mais il n'y a hélas pas eu que lui...Pourtant , le premier acte aurait dû alerter les Girondins. Certes, ils menaient au score à la pause, assez flatteusement (mais on ne les en aurait blamés pour rien au monde, quand on pense aux autres matches où ils étaient menés contre le cours du jeu et en dépit de toute logique, Caen n'étant que le dernier exemple en date) car c'est bien Dijon qui avait eu majoritairement la possession du ballon. Mais ils ressortaient assez vite et bien en menant des contres tranchants. Après une première alerte sous la forme d'une tête de Jeannot au premier poteau bloqué par Costil sur un centre d'Haddadi (10e), la première occaison girondine faisait mouche, mais en 3 fois puisqu'après un débordement et un centre de Vada coté droit bien lancé par Malcom, Reynet relâchait une première fois le ballon, Mendy reprenait mais Amalfitano repoussait encore (sans doute derrière la ligne) avant que Cafu ne termine le travail avec beaucoup de sang-froid, dans un trou de souris (0-1, 13e). Mais Dijon ne se décourageait pas et insistait, commençant à gagner tous les duels aériens qui annonçaient l'égalisation imminente. Une action de Tavares pour Saïd devant la surface voyait Otavio réussir un geste défensif parfait...mais personne pour lui venir en aide et écarter ce ballon traînant aux 18 mètres que Kwon expédiait heureusement au-dessus (20e). Puis sur un centre de la droite de Chafik décalé par Kwon, Wesley Saïd, malgré un jump parfait, et libre de tout marquage, plaçait sa tête au ras du montant de Costil, battu (23e). Tavarès n'était pas plus heureux sur un corner de Kwon (29e), ratant de peu le cadre sur sa reprise de la tête. Le DFCO ne cadrait pas (encore) ses frappes, mais les Girondins, mangés dans le secteur aérien, finissaient par céder, c'était presque inéluctable. Cédric Yambéré, le natif de Bordeaux, rentrait comme dans du beurre dans l'arrière-garde girondine et prenait le dessus sur Vada, Gajic et Lerager réunis pour couper de la tête au premier poteau un corner rentrant tiré de la gauche de Xeka (1-1, 34e). Une fois de plus, Bordeaux cédait sur un coup de pied arrêté. Mais les Bourguignons ne profitaient pas longtemps de cette joie. Pas attaqué, Malcom déclencahit du gauche une mine monumentale de 35 mètres qu'aucun gardien au monde n'aurait captée, le ballon heurtant l'interieur de l'équerre du but de Reynet avant d'entrer (1-2, 36e). Son 7e but de la saison, exceptionnel, peut-être le plus beau de tous. Les Rouges connaissaient alors un coup de mou mais ni Malcom (38e) ni Lerager (40e) ne parvenaient à faire le break, Reynet repoussant leurs frappes à mi-distance avec autorité. D'autant plus regrettable qu'à la reprise, les Bourguignons remontés comme des lapins farcis à la moutarde (de Dijon, bien sûr) prenaient les Girondins à la gorge par un pressing tout terrain qui n'allait pas tarder à s'avérer payant. Toujours pas attaqué, Xeka sonnait la révolte d'une frappe de 25 mètres repoussée à grand'peine par Costil (49e). Ce n'était pas encore assez pour les inciter à plus de rigueur défensive. Alors, Saïd se fendait d'un grand pont d'école (très grand, même...presque un viaduc) pour enrhumer Gajic sur le coté gauche avant de délivrer un centre repris à bout portant par Jeannot au premier poteau, bien plus prompt que les défenseurs girondins (2-2, 52e). A partir de cet instant, Bordeaux, défendant trop bas et trop loin du porteur du ballon, perdait pied et ne réussissait plus rien de contructif aux avant-postes, chacun tentant d'y aller en solitaire. Tavarès devançait un Sabaly bien frileux sur un centre de Kwon mais sa tête frôlait le montant (59e). Si l'on excepte une frappe du gauche en déséquilibre de Malcom, pas très loin du poteau droit de Reynet, semble-t-battu (73e), les Marine et Blanc n'auront pas existé offensivement en seconde période. Mais "un tien vaut mieux que deux tu l'auras", a écrit un célèbre fabuliste il y a déjà longtemps. Faute de savoir gagner un match à leur portée, au moins auraient-ils dû faire le nécessaire pour ne pas le perdre...et resserrer les boulons pour une fin de match qu'il n'était pas difficile d'imaginer assez intense, le DFCO cherchant forcément un succès au finish. Au lieu de cela, deux attaquants entraient en jeu (Kamano et De Préville) pour un coup de poker qui aller s'avérer malheureux. Une montée anodine du remplaçant Rosier, un décalage dos au but de Xeka qui se défait sans l'ombre d'un problème de Gajic et Saïd, arrivé de l'arrière sur un flanc gauche transformé en désert de Gobi ajustait Costil de l'intérieur du pied, comme à l'entraînement (3-2, 86e). Cette fois, pas possible d'invoquer des erreurs d'arbitrage ou un coup du sort et une partie de billard comme à Rennes ou au Havre contre Amiens...Bordeaux a donc encore rasé gratis et fait du social, trois semaines avant Noël. Mais il ne passera pas pour autant les fêtes au chaud, car il y a du pain sur la planche. Sauf contre une ASSE anémique, privée de son quatuor offensif (Cabella, Monnet-Paquet, Selnaes, Hamouma), et sans faire preuve d'un excès de pessimisme, on ne voit guère, sur ce qu'ils montrent actuellement, contre quelle autre équipe de L1 les Girondins pourraient ne pas céder encore, s'ils continuent de pratiquer le marquage à cinq mètres et de courir à coté de leurs adversaires. Y compris contre le promu strasbourgeois qui sera ce vendredi à Bordeaux (en direct sur nos ondes) et vient de s'offrir la peau du leader parisien. Avec 6 défaites sur les 9 derniers matches et un bilan tout juste passable à l'extérieur (1 victoire, à Toulouse, 3 nuls et 5 défaites), l'heure est venue de rectifier le tir. D'ores et déjà, l'objectif de 30 points à la trêve hivernale est hors d'atteinte. Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le stade Gaston Gérard à Dijon, écoutez la réaction des deux entraîneurs, Jocelyn GOURVENNEC (FCGB) puis Olivier DALL'OGLIO (DFCO). D'autres réactions dijonnaises et bordelaises à écouter ce lundi 4 décembre 2017 dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.
Sam. 02 Déc. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches du SUALG Rugby)

Avant Clermont / Agen (12e journée) : Le SUA peut-il créer l'exploit en Auvergne ?

Au micro de Mathieu Duffour, les réactions d'Antoine ERBANI et Jean-François FONTENEAU le président du Sporting Union ... [la suite...]
écouter

Au micro de Mathieu Duffour, les réactions d'Antoine ERBANI et Jean-François FONTENEAU le président du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne. D'autres réactions agenaises et clermontoises à écouter ce vendredi 1er décembre dans Le Week-end en Sport à partir de 19h, puis dimanche 3 Décembre dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 12h. Coup d'envoi : 12h30. Commentaires de Tiphaine Coulon et Frédéric Silva. 

Match à suivre en direct sur toutes nos fréquences et sur notre site internet www.arlfm.com