Accueil > sports

les sports


recherchez :

à la une suivez en direct toutes les rencontres de :
FC Girondins de Bordeaux (L1), L'Union Bordeaux Bègles (Top 14), SU Agen Rugby (Top 14)

Dim. 05 Nov. 2017 : RUGBY - Top 14 ()

Agen / Toulon (26-24) : Cette fois, le SUA a tenu jusqu'au bout !

A force de sur le métier remettre l'ouvrage, on en récolte toujours les fruits. Il y avait des signes avant-coureurs depuis ... [la suite...]
écouter

A force de sur le métier remettre l'ouvrage, on en récolte toujours les fruits. Il y avait des signes avant-coureurs depuis quelques rencontres, et notamment cet injuste échec à Castres, bien trop lourd et nullement conforme à la réalité du match et des bonnes dispositions agenaises, de la semaine précédente. Encore restait-il à passer enfin des impressions et conjectures aux actes. Ce fut chose faite ce samedi 4 Novembre à Armandie au terme d'un match haletant où cette fois-ci, le SUA a résisté jusqu'au bout, réalisant du même coup une excellente opération au classement en s'arrachant de la zone rouge, Oyonnax ayant encore explosé chez lui contre le CO (19-32). Un succès que les Suavistes, survoltés en première période, puis héroïques en seconde, sont allés chercher au bout d'eux-mêmes, en refusant une fatalité qui avait fini par faire d'eux des condamnés idéaux, après 6 revers consécutifs. Le triplé de l'ailier anglais du RCT repositionné à l'arrière Christopher Ashton (7e, 34e, 67e) n'a pas suffi à éteindre leur grinta, et Jake Mac Intyre a compensé au pied (13 points) les essais que ses partenaires furent à deux doigts d'inscrire, après les réussites en première période de Denis Marchois (15e) et George Tilsley (21e), même si l'on crut que l'unique échec de l'ouvreur agenais à 10 minutes du terme serait fatal aux locaux. Mais à force de chahuter la mêlée varoise au point de provoquer l'ire du président Boudjellal qui déclarait son pack "pathétique" (le mot est sans doute trop fort mais ce pack varois n'est plus ce qu'il a été, c'est une évidence), le SUA, au bout du suspense a cueilli les fruits de son travail d'usure, au terme d'un second acte autrement plus verrouillé et rigoureux que le premier, quand le jeune ouvreur Hugo Verdu n'a pas tremblé au moment crucial (26-24, 77e), offrant aux siens, quelques jours seulement après son 21e anniversaire, leur plus bel exploit de ce début de saison.  Au micro de Francis Dal Zovo qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le stade Armandie aux côtés de Jean-Pierre Delserre et Francis Lagleyze, écoutez une partie de la réaction de Mourad BOUDJELLAL le président du RCT, qui ne mâche pas ses mots...Pour entendre de nombreuses réactions agenaises d'après-match, rendez-vous ce lundi 6 Novembre 2017 dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.
Sam. 04 Nov. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Toulouse / UBB (38-37) : Ebouriffant certes, mais au final l'UBB s'autoflagelle encore

Ebouriffant et atypique, sans aucun doute, ce derby de la Garonne à nul autre pareil au cours duquel près de 80 points auront ... [la suite...]
écouter

Ebouriffant et atypique, sans aucun doute, ce derby de la Garonne à nul autre pareil au cours duquel près de 80 points auront été marqués. Pas un match de puristes, sans doute, car pas mal de fondamentaux défensifs auront été joyeusement battus en brèche de part et d'autre. Mais surtout, un dénouement impensable pour l'UBB qui passe encore à côté de quelque chose de grand. Autant son entame catatrophique, offrant trois essais d'école aux Toulousains en moins de 7 minutes (24-3, 16e) avait de quoi faire se fâcher tout rouge le staff girondin, autant la réaction unioniste, tout aussi imprévisible que pouvait être son départ erratique, a fait naître les plus fols espoirs d'un exploit en Haute-Garonne. Car si, au sortir du quart d'heure de jeu, la cabane était presque déjà tombée sur le chien, un autre quart d'heure plus tard, il faut croire que le chien avait dû changer de cabane, car les Unionistes menaient au score (24-31), aussi ahurissant que cela pût paraître, à la faveur d'un 28-0 et de quatre essais de Pélissié (22e) Lesgourgues (30e), Talebula (33e) et Barraque (36e). Même privé de quelques-uns de ses internationaux, (mais l'UBB était encore plus démunie que son hôte du jour en la matière), le Stade Toulousain n'avait guère pour habitude dans son antre de se laisser manger la laine sur le dos aussi facilement. C'est même avec 10 points d'avance, après la penaltié de  Jalibert largement après la sirène (24-34) que l'UBB regagnait les vestiares, avec forcément, à cet instant de la partie, une petite idée derrière la tête. A condition de ne pas offrir aux Haut-Garonnais des cadeaux qu'ils n'espéraient même plus. Ce qui ne manqua pas, hélas, de se produire quand Kolbe, encore lui, profita d'une énorme erreur de la défense girondine pour faire recoller les siens (31-34, 44e). A partir de cet instant, la rencontre devint crispante, et aussi fermée qu'elle n'avait été débridée lors du premier acte. Plus d'actions empanachées ni de chevauchées magistrales, mais un défi physique que les Girondins surent relever, Jalibert leur redonnant même un peu d'air (31-37, (65e). Le premier qui irait en terre promise - s'il y en avait un - ferait basculer la rencontre, on le devinait aisément. Ce fut hélas le Stade Toulousain qui trouva l'unique ouverture de ce second acte, après un essai en force de Tekori, porté par son pack. Pas le plus beau des onze inscrits dans ce match, loin de là, mais le plus important assurément. Car la transformation de Ramos, auteur d'un carton plein ce samedi (38-37, 76e), faisait du Stade Toulousain un authentique miraculé, et de l'UBB  le plus invraisemblable des dindons de la farce. Comparé à celui qui cause leur malheur, le petit point de bonus défensif ramené en Gironde avait un goût bien amer dans les gosies girondins... Au micro de Loïc Le Cabellec qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade Ernest Wallon à Toulouse aux côtés d'Antoine Hébrard, écoutez les réactions d'Adrien PILISSIE le talonneur de l'UBB et Laurent MARTI le président de l'UBB. Pour écouter d'autres réactions unionistes et toulousaines d'après-match, rendez-vous ce lundi 6 novembre dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.

Rennes / Bordeaux (1-0) : Dans le noir jusqu'au cou...

Quand ce n'est pas l'indigence du jeu qui est uniquement en cause, c'est la malchance qui s'en mêle. Un but contre son camp ... [la suite...]
écouter

Quand ce n'est pas l'indigence du jeu qui est uniquement en cause, c'est la malchance qui s'en mêle. Un but contre son camp du capitaine girondin Jérémy Toulalan, déviant malencontreusement un corner de l'ancien bordelais Wahbi Khazri sous la pression d'André (1-0, 12e) aura donc suffi aux Rennais et à leur défense redevenue hermétique pour aligner leur 4e victoire toutes compétitions confondues, et aux Bordelais, dans le même temps, leur 3e défaite consécutive, la 4e en 5 rencontres. Le mal est profond depuis la débâcle parisienne, que les Girondins semblent traîner comme un boulet depuis plus d'un mois. Hormis un nul arraché aux forceps contre Nantes, ils n'ont en effet strictement rien montré de rassurant dans leur jeu depuis cette date, nonobstant les changements opérés par Jocelyn Gourvennec, aussi bien contre Monaco la semaine passée qu'en Bretagne ce vendredi (en photo, Milan Gajic qui faisait sa rentrée, à la lutte avec Mubele sous l'oeil de Plasil). Les occasions de revenir au score ont été bien trop rares sur un match de cette importance, à l'image d'une première mi-temps totalement indigente, par exemple (la seconde fut un peu meilleure, comme au Havre contre Amiens, malgré une imprécision dans les tirs désormais chronique et qui laisse perplexe) alors que les Girondins avaient encore beaucoup de temps pour préparer leur riposte. Mais Mendy, l'élement le plus remuant dans une rencontre qui par ailleurs, n'a jamais été ni emballée ni emballante, tant s'en faut, les a dilapidées par précipitation ou hésitation. Si comptablement, les Girondins ne sont aujourd'hui que dans le ventre mou du classement, sans doute pour un petit moment, la cote d'alerte semble en revanche atteinte en ce qui concerne le délitement progressif du jeu de cette formation. Avant qu'il ne soit trop tard, il est clair qu'une prise de conscience s'impose. On espère juste que la série sans victoire ne sera pas aussi longue que la série sans défaites qui avait précédé. Mais sur ce que l'on voit pour l'instant sur le terrain, rien n'est moins sûr, car le ballon semble brûler les pieds de trop de joueurs, et Bordeaux paie au prix fort sa Malcomdépendance, le petit Brésilien, désormais cerné et surveillé de près par ses adversaires, ne parvenant plus depuis plusieurs rencontres à débloquer la situation. Dans cette impasse où se trouve Jocelyn Gourvennec, on en oublierait presque la démission, juste après la rencontre, du président historique du Stade Rennais René Ruello, qui n'a pas été du goût de l'entraîneur Christian Gourcuff, plutôt écoeuré et assez évasif sur son avenir au sein du club. Paradoxalement et pour des raisons fort différentes, pour les uns qui gagnent sans arrêt comme pour les autres qui n'en finissent pas de perdre, la têve internationale du week-end prochain va finalement tomber plutôt bien...Au micro de David Phelippeau qui commentait cette rencontre en direct intégral du Roazhon Park à Rennes, écoutez, les réactions de Christian GOURCUFF le coach du SRFC, et Jocelyn GOURVENNEC le coach du FCGB. D'autres réactions bordelaises à écouter ce lundi 6 novembre dans nos journaux de 6h à 18h, pusi dans Sports Magazine à parir de 18h30.
Ven. 03 Nov. 2017 : VOLLEY BALL - Volley-Ball Elite (Le Week-end en sport)

Volley-Ball : Elite Masculine, avant Saint Jean d'Illac / Halluin

Présentation de ce choc avec Stéphane HASSOUN, président du club de l'ASI , en tête et invaincu dans son ... [la suite...]
écouter

Présentation de ce choc avec Stéphane HASSOUN, président du club de l'ASI , en tête et invaincu dans son championnat qui reçoit son dauphin, salle Pierre Favre à Saint-Jean d'Illac, ce samedi 4 Novembre à 18h.
Ven. 03 Nov. 2017 : HANDBALL - National (Le Week-end en sport)

Handball National N1F, avant CA Bègles / Bordes

Programme Handball dans notre région et présentation de la rencontre CA Bègles / Bordes en N1F, avec Lucile BRUXELLES, coach ... [la suite...]
écouter

Programme Handball dans notre région et présentation de la rencontre CA Bègles / Bordes en N1F, avec Lucile BRUXELLES, coach du CA Béglais, match qui aura lieu salle Duhourquet à Bègles, dimanche 5 novembre à 15H.
Ven. 03 Nov. 2017 : RUGBY - Top 14 ()

Avant Agen / Toulon : Les Suavistes face à un grand défi

Au micro de Mathieu Duffourg, écoutez les réactions de Mauricio REGGIARDO le coach des avants du SUALG, et Manny EDMONDS le coach ... [la suite...]
écouter

Au micro de Mathieu Duffourg, écoutez les réactions de Mauricio REGGIARDO le coach des avants du SUALG, et Manny EDMONDS le coach des arrières du RCToulon. D'autres réactions agenaises et toulonnaises à écouter ce samedi 4 novembre dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 20h10. Coup d'envoi : 20h45. Commentaires de Francis Dal Zovo, Jean-Pierre Delserre et Francis Lagleyze.

A suivre en direct intégral sur toutes nos fréquences et sur www.arlfm.com

Avant Rennes / Bordeaux (12e journée) : Stopper la mauvaise spirale en Bretagne

Comment faire pour endiguer la spirale négative dans laquelle les Girondins se sont laissé entraîner depuis 4 matches et ... [la suite...]
écouter

Comment faire pour endiguer la spirale négative dans laquelle les Girondins se sont laissé entraîner depuis 4 matches et leur déculottée parisienne ? a pelouse du Stade Rennais, qui reste sur une série de résultats positifs depuis le vrai-faux départ du tandem Ruello-Gourcuff n'est pas en ce moment l'endroit rêvé pour se refaire la cerise...Pourtant, un 3e revers consécutif serait impensable pour une formation qui rêvait encore d'Europe il y a un mois à peine. Ecoutez une partie des réactions de Jocelyn GOURVENNEC le coach du FCGB (ici en photo en conférence de presse au Havre après la défaite face à Amiens) et Benoit COSTIL le gardien de but du FCGB. Pour entendre l'intégralité de ces réactions et aussi des réactions rennaises d'avant-match, rendez-vous dans nos journaux de cette semaine de 6h à 18h, puis ce vendredi 3 novembre dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 20h15. Coup d'envoi ; 20h45. Commentaires de David Phelippeau. 

A vivre en direct intégral sur toutes nos fréquences et sur notre site internet www.arlfm.com
Mer. 01 Nov. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Avant Toulouse / UBB (9e journée) : La grosse cote pour l'Union...

C'est privée de pas moins de 20 joueurs, entre les internationaux et les blessés, que l'UBB va devoir aller disputer ce ... [la suite...]
écouter

C'est privée de pas moins de 20 joueurs, entre les internationaux et les blessés, que l'UBB va devoir aller disputer ce samedi un derby de la Garonne en apparence déséquilibré sur la pelosue d'un Stade Toulousain jusqu'ici intraitable à domicile. L'Union saura-t-elle se transcender pour oublier la gifle du Racing et réussir un authentique exploit en terre haut-garonnaise ? Au micro de Florian Rodriguez, écoutez une partie des réactions de Rory TEAGUE l'entraîneur des arrières, Jean-Baptiste DUBIE le trois quarts centre, et Gauthier DOUBRERE (en photo) le demi de mêlée de l'UBB. Pour entendre d'autres réactions unionistes et des réactions toulousaines, rendez-vous dans nos journaux de la semaine de 6h à 18h, puis ce vendredi 3 Novembre 2017 dans Le Week-End en sport à partir de 19h, et samedi 4 Novembre 2017 dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 14 heures. Coup d'envoi : 14h45. Commentaires d'Antoine Hébrard et Loïc Le Cabellec.

A suivre en direct intégral sur toutes nos fréquences et sur notre site internet www.arlfm.com
Mar. 31 Oct. 2017 : HOCKEY SUR GLACE - Ligue Magnus (Sports Magazine)

Hockey sur glace : Boxers de Bordeaux / Mulhouse (4-2)

Au micro de Félix Chiocca, les réactions de Philippe BOZON l'entraîneur et Julien DESROSIERS, buteur des Boxers de Bordeaux.
écouter
Mar. 31 Oct. 2017 : VOLLEY BALL (Sports Magazine)

Volley-Ball Nationale 3M : Nantes/Mérignac

Nationale 3 Masculine : Nantes / Mérignac (2-3), réaction du capitaine de Mérignac, Jérome BONHOMME.


écouter
Mar. 31 Oct. 2017 : FOOTBALL - Ligue 1 (Sports Magazine)

Bordeaux / Monaco (0-2) : toutes les réactions !

Les Girondins n'avancent plus en championnat et enregistrent une deuxième défaite consécutive. Pas de crise, dit la ... [la suite...]
écouter

Les Girondins n'avancent plus en championnat et enregistrent une deuxième défaite consécutive. Pas de crise, dit la Direction du club, mais pour l'instant un parcours de relégable depuis 4 rencontres et encore beaucoup trop de cadeaux défensifs. Au micro de Christophe Monzie, écoutez les réactions de Léonardo JARDIM le coach de l'ASM, Jocelyn GOURVENNEC le coach du FCGB, Ronny LOPES l'attaquant de l'ASM, Stéphane MARTIN le Président, Théo PELLENARD le latéral gauche, Younousse SANKHARE le milieu de terrain, MALCOM l'attaquant, Benoît COSTIL le gardien de but, Jérémy TOULALAN le capitaine et défenseur central du FCGB, Andréa RAGGI le capitaine et défenseur latéral droit de l'AS Monaco, et Youssouf SABALY le latéral droit du FCGB (ici en photo à la lutte avec Lemar).
Mar. 31 Oct. 2017 : FOOTBALL - Football Régional (Sports Magazine)

Football Régional : Régional 1 et 4, résultats, classements et réactions !

R1: Cestas / Arin Luzien (0-0), reportage de Philippe Osuna avec les réactions de Julien MILHERES l'entraineur d'Arin Luzien, ... [la suite...]
écouter

R1: Cestas / Arin Luzien (0-0), reportage de Philippe Osuna avec les réactions de Julien MILHERES l'entraineur d'Arin Luzien, Laurent ABRIBAT l'entraîneur et Brice MASO le milieu de Cestas.

Villenave / Marmande (2-0), réaction de Cédric NAVARRO l'entraîneur de la Jeunesse Villenavaise.

R1-R2-R3: avec Erick Dauzon, analyse des résultats des clubs lot-et-garonnais.

R1: Trélissac / Langon (0-1), réaction de Pierrick LANDAIS l'entraîneur du FC Langon.

R4: St Hélène / SCS 2-0, Interview de David LASSARTE, entraîneur de Sainte-Hélène.
Mar. 31 Oct. 2017 : FOOTBALL - Ligue D'aquitaine (Sports Magazine)

Football Régional : National 2 et 3, résultats, classements et réactions !

N3: Girondins de Bordeaux / Chauray (2-0), reportage de Félix Chiocca avec les réactions de Mathieu CHALME, entraîneur adjoint ... [la suite...]
écouter

N3: Girondins de Bordeaux / Chauray (2-0), reportage de Félix Chiocca avec les réactions de Mathieu CHALME, entraîneur adjoint et Patrick BATTISTON, entraîneur des Girondins de Bordeaux.
Mar. 31 Oct. 2017 : RUGBY - Top 14 (Sports Magazine)

Castres / Agen (43-28) : Que de regrets pour le SUA !

Nouvelle déconvenue pour les Agenais qui rentrent bredouilles de ce court déplacement, et restent scotchés à ... [la suite...]
écouter

Nouvelle déconvenue pour les Agenais qui rentrent bredouilles de ce court déplacement, et restent scotchés à l'avant dernière place du classement alors qu'ils menaient 28-21 à 10 minutes de la fin de la rencontre, mais n'ont pas tenu la distance. Un score bien trop sévère qui ne récompense pas les belles intentions lot-et-garonnaises, qui auraient dû, au minimum, être récompensées par le bonus défensif. Au micro de Francis Dalzovo qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade Pierre Fabre à Castres aux côtés de Francis Lagleyze, écoutez les réactions d'Anthony JELONCH le 3ème ligne du Castres Olympique, Mathieu LAMOULIE l'arrière du SUALG, Denis MARCHOIS le 2ème ligne du SUALG, et Yoan TANGA le 3ème ligne du SUALG.
Mar. 31 Oct. 2017 : RUGBY - Top 14 (Sports Magazine)

Racing / UBB (29-13) : Toutes les réactions !

Les Unionistes se sont effondrés en 2è période face aux Racingmen. Au micro du correspondant d'ARL, Nicolas Fillon, ... [la suite...]
écouter

Les Unionistes se sont effondrés en 2è période face aux Racingmen. Au micro du correspondant d'ARL, Nicolas Fillon, écoutez les réactions de Jacques BRUNEL le manager de l'Union Bordeaux Bègles, Clément MAYNADIER le talonneur de l'UBB, et Johan ALIOUAT le 2ème ligne de l'UBB.
Lun. 30 Oct. 2017 : FOOTBALL - Coupe Du Monde (Sports Magazine)

Invités d'ARL : Guylain BUYOYO et Samir MAHFOUD

Guylain BUYOYO et Samir MAHFOUD respectivement président et vice président de l'association LIVE YOUR WORLD CUP étaient ... [la suite...]
écouter

Guylain BUYOYO et Samir MAHFOUD respectivement président et vice président de l'association LIVE YOUR WORLD CUP étaient les Invités spéciaux de Philippe Osuna dans les studios d'ARL. En leur compagnie, a été évoquée la création de cette association novatrice et originale sur le département du Lot-et-Garonne. Cette association s'est donné pour but entre autres de faire participer des sélections de jeunes footballeurs à la prestigieuse Coupe du Monde de football en Suède: la Gothia World Youth Cup 2018. Extrait de l'émission Sports Magazine du lundi 30 octobre 2017.
Sam. 28 Oct. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Racing / UBB (29-13) : L'Union régale, puis se saborde en 16 minutes

L'UBB peut réellement s'en vouloir d'avoir perdu ce match plus avec la tête qu'avec les jambes. Et ... [la suite...]
écouter

L'UBB peut réellement s'en vouloir d'avoir perdu ce match plus avec la tête qu'avec les jambes. Et d'avoir imaginé, même inconsciemment, qu'en supériorité numérique, elle finirait bien par l'emporter face à un adversaire qui avait pourtant maintes fois prouvé le contraire dans un passé récent, les Franciliens n'étant jamais aussi galvanisés que quand on les donne battus à cent contre un, Toulon, surpris en finale du Top 14 il y a deux ans à 15 contre 14, pourrait en témoigner. Ce regrettable à priori a coupé les jambes des Girondins qui ont commencé à tout faire à l'envers quand Vakatawa s'est retrouvé exclu, un peu sévèrement, pour un plaquage plus spectaculaire que réellement dangereux sur Dubié (30e). A cet instant, bien que  le Racing ait tiré le premier par Thomas (7-3, 24e), ce sont bien les Unionistes qui régalaient et maîtrisaient plutôt bien les débats, concrétisant logiquement leur domination en conquête et leur solidité défensive (qui n'allait hélas pas durer) par un essai de Nans Ducuing qui s'arrachait pour aplatir juste derrière la ligne (30e) pusi un autre, superbe, du jeune Espoir bordelais Mathieu Jalibert (7-13, 43e). Mais par la suite, la cabane est brusquement tombée sur le chien, allez savoir pourquoi, comme déjà à Lyon cette saison, et dans une moindre mesure, à Castres début septembre, alors que les entames béglaises avaient été bonnes là aussi. Mais l'Union n'a encore une fois pas tenu la distance. Et le Racing s'est mis à renaître, emmené par un Chat tellement bien botté qu'il courut deux fois en terre promise sans même avoir besoin de sortir ses griffes (48e, puis 63e). L'Union regardait passer les trains à Colombes (en photo, Maxime Machenaud à la relance sous les yeux de Baptiste Serin, impuissant) et Maka filer lui aussi à Dame (54e), perdait contenance avec un carton jaune à Dubié, 61e), puis un rouge à Taofifenua et Carizza réunis (le 2e ligne parisien n'ayant fait qu'un passage éclair de 3 minutes sur la pelouse d'Yves-Du-Manoir) pour une partie de bourre-pif bien en accord avec ce match d'hommes. En seize minutes très exactement, le Racing venait de passer un 22-0 pathétique qui n'était pas sans rappeler la Bérézina lyonnaise du 16 septembre dernier (49-17). Les 15 dernières minutes de jeu n'y changeaient rien, malgré la nouvelle supériorité numérique (14 contre 12) des unionistes après le jaune au demi de mêlée Iribaren (78e). Encore 30 points dans la musette alors que l'Union disposait de tous ses cadres, on s'inquiète légitimement de ce qu'il pourrait advenir d'elle lors du derby de la Garonne qui la mènera à Toulouse ce samedi 4 novembre (en direct intégral sur nos ondes) alors que près de 20 joueurs manqueront sans doute à l'appel à Ernest Wallon...Au micro de Nicolas Fillon qui commentait cette rencontre en direct du stade Yves-du-Manoir à Colombes, écoutez les réactions de Clément MAYNADIER le talonneur et capitaine de l'UBB, et Jacques BRUNEL le manager de l'UBB. D'autres réactions bordelo-béglaises et racingmen à écouter ce lundi 30 octobre dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.

BORDEAUX / MONACO (0-2) : Sans surprise, Bordeaux subit (encore) la loi du plus fort...

Evidemment, cela écorne un peu l'amour-propre. Evidemment, il y a toujours comme une vexation pour les joueurs et le staff girondins de ... [la suite...]
écouter

Evidemment, cela écorne un peu l'amour-propre. Evidemment, il y a toujours comme une vexation pour les joueurs et le staff girondins de constater que, comme la saison passée et alors que d'autres équipes en apparence moins huppées (Dijon, Montpellier) ou l'éternel rival marseillais arrivent à contrarier les deux ténors de la Ligue 1 supposés intouchables, Bordeaux passe régulièrement à travers et ne fait pas un pli, aussi bien à domicile qu'en déplacement. Mais peut-être après tout que ces rendez-vous dits "de gala", moyennement suivis (il n'y avait que 28 000 spectateurs au Matmut ce samedi, repartis forcément déçus de cette première défaite à domicile) ne font que dessiner douloureusement les limites du moment des Marine et Blanc...Dès l'instant que l'opposition monte d'un, voire deux crans, et qu'il ne s'agit plus de jouer Metz ou Troyes, l'équipe coince et le costume semble un peu trop grand...Encore que les Girondins aient aussi laissé filer à Angers une victoire qui leur tendait les bras le 6 août (2-2) puis touché le fond plus récemment à Amiens (1-0) chez le promu...Même sans Falcao ni Ghezzal, l'AS Monaco paraît en tout cas bien supérieure à une équipe girondine pourtant presque au complet. Qui continue de prendre beaucoup trop de buts (17 désormais, et plus aucun clean sheet depuis 6 matches et le succès à Toulouse 1-0 le 15 septembre) et d'engranger les points au compte-gouttes : 1 seul sur les 12 derniers mis en jeu depuis 4 rencontres, pour 3 petits buts marqués, dont un penalty "anecdotique" à Paris... Un parcours de relégable, est-il besoin de l'écrire. Bien sûr, les faits de jeu ne sont pas favorables aux Girondins, il faut en convenir. Contre Nantes, on leur refuse deux penalties, à Amiens, Ngosso marque sur une partie de billard grâce à un...double petit pont sur Kamano puis Costil dans un angle impossible qu'il ne réussira plus avant un siècle, et ce samedi, l'ouverture du score par le jeune sénégalais Keita Balde (déjà buteur contre Caen la semaine passée) profitant d'une remise astucieuse de Lopes dans la surface déstabilisant une défense bordelaise trop étirée pour croiser sa frappe hors de portée de Costil (0-1, 56e) est incontestablement entachée d'une faute au départ de l'action de Jorge sur Malcom à hauteur de la médiane, que M.Gautier n'a pas voulu voir. Mais au delà de la scoumoune bien réelle qui leur colle aux basques, les Girondins ont aussi vu leur jeu se déliter dangereusement depuis un mois et demi. Après un premier acte de bonne tenue, où ils ne durent cependant de n'être pas menés au score qu'à deux parades de Costil, d'abord sur une percée énorme de Fabinho ponctuée d'une frappe monumentale repoussée à grand'peine (5e), puis sur une tête du non moins monumental Glik sur un coup-franc de Moutinho (30e) qui a moissonné tous les ballons aériens en défense aussi bien qu'en attaque, les Girondins ont complètement lâché prise après les citrons, usés peu à peu par le pressing très haut et constant des azuréens dont ils ne se sont jamais dépêtrés, ces derniers ayant même continué à l'exercer après l'ouverture du score sans modifier d'un iota leur façon de jouer. Les banderilles de De Préville en première période (en photo pris en tenaille par Fabinho et Jemerson), dont la superbe frappe fut enrayée par Subasic d'une main de fer (11e), où l'amorti approximatif de la poitrine et la frappe au-dessus de Kamano, bien placé à la réception d'un centre de ce même De Préville de la droite (22e) ont alors pu ressembler, rétrospectivement, à des balles de match. Ce serait oublier un peu vite les difficultés que les Bordelais ont éprouvées dans l'entrejeu pour ressortir proprement les ballons et franchir le premier rideau défensif de l'ASM, très haut placé. Oublier aussi l'usage indigent qu'ils firent de leurs coups de pied arrêtés (le constat n'est pas nouveau), souvent mal dosés ou imprécis, qu'il s'agisse de coups francs ou de corners, qui furent autant de cadeaux pour Subasic ou Glik selon le cas...Le second but, où Lemar s'enfonça comme dans du beurre dans l'axe devant des Girondins totalement spectateurs (à l'image de Sabaly, qui perdit le ballon au départ, et de Vada stoppant sa course sur l'action), avant d'ajuster une frappe certes puissante mais presque anodine qui fila...entre les jambes de Costil (0-2, 65e) acheva de tuer le suspense d'une rencontre dont on pouvait assez aisément redouter l'issue funeste à mesure que le temps filait, les Monégasques confisquant un peu trop le ballon pour que les Girondins puissent mener leur barque à bon port sans dommages. S'ensuivirent, après ce second but, 15 minutes d'une impuissance offensive désarmante coté girondin, avant que Mendy, dans un angle fermé coté droit, ne voie sa frappe bien repoussée du pied par Subasic qui, lui, sut serrer les jambes sur l'action (80e) puis dans la foulée, Kamano ne choisisse la mauvaise option en piquant sa tête au second poteau au lieu de simplement la catapulter dans le but vide, sur un excellent centre de Sabaly, ce qui laissa le temps à Jemerson de revenir et sauver sur la ligne (81e). Lerager hérita de la dernière action en coupant la trajectoire d'un centre au cordeau de De Préville (85e). Mais il y a belle lurette qu'en cette soirée d'octobre où l'on célèbre Halloween et dédiée au passage à l'heure d'hiver, la tenue arborée par les Girondins, assez loin des couleurs originelles du club et d'un goût moyen, n'avait pas connu les heureuses étrennes qu'on espérait et qu'au contraire, la nuit était tombée plus vite que prévu sur les épaules d'un groupe en perte totale de repères et de confiance. Comme à Amiens, les Girondins auraient pu jouer encore longtemps sans marquer. Ils rentrent donc dans le rang et l'anonymat du milieu de tableau, et auront six jours pour tenter de se refaire un moral avant d'aller défier des Rennais que plus rien n'arrête ce vendredi 3 novembre (en direct intégral sur nos ondes). Nous revient alors en mémoire le titre évocateur de cet album culte du groupe britannique Supertramp paru en 1974 : "Crisis ? What crisis ?" Faut-il traduire ?...A Rennes, où l'on a aussi réécouté ce même album dans un passé récent, le temps sera peut-être venu de changer de disque. Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral du Matmut Atlantique aux côtés de Michel le Blayo, écoutez les réactions de Léonardo JARDIM, coach de l'ASM, Jocelyn GOURVENNEC, coach du FCGB, Ronny LOPES, attaquant de l'ASM, et Stéphane MARTIN, Président des Girondins. De nombreuses autres réactions bordelaises et monégasques à écouter dans nos journaux de ce lundi 30 octobre 2017 de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.
Sam. 28 Oct. 2017 : RUGBY - Top 14 ()

Avant Castres / SUA (8e journée) : Un tournant capital pour le SUA

Ne pas rentrer bredouilles de ce déplacement chez un CO qui n'a pas trouvé pour l'instant le bon tempo et semble prenable, ... [la suite...]
écouter

Ne pas rentrer bredouilles de ce déplacement chez un CO qui n'a pas trouvé pour l'instant le bon tempo et semble prenable, telle sera la mission des Suavistes ce dimanche à l'heure de l'apéritif, en terre Tarnaise. Et ceci même si le SUA ne s'y est plus imposé depuis plus de onze ans (26-19 le 4 mars 2006). L'occasion est belle peut-être, de laisser la 13e place à Oyonnax qui risque de souffrir chez le leader lyonnais. Au micro de Mathieu Duffourg, écoutez une partie des réactions de Vincent Farré le 3ème ligne du SUALG, Pierre Fouyssac le centre du SUALG, et Maurico Reggiardo le coach des avants du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne. Pour entendre l'intégralité de ces réactions, rendez-vous également ce vendredi 27 octobre dans Le Week-end en Sport à partir de 18h30, puis ce dimanche 29 octobre dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de midi. Coup d'envoi : 12h30, commentaires de Francis Dal Zovo et Francis Lagleyze.

A vivre en direct intégral sur toutes nos fréquences, et sur notre site internet www.arlfm.com

Avant Bordeaux / Monaco (11e journée) : Les grandes manoeuvres commencent...

Dire que les Girondins ont quelque chose à se faire pardonner après leur pathétique production havraise contre Amiens ... [la suite...]
écouter

Dire que les Girondins ont quelque chose à se faire pardonner après leur pathétique production havraise contre Amiens est un euphémisme. Affirmer pour autant que c'est Monaco, le champion en titre et actuel second du championnat, qui va en faire les frais relèverait cependant d'un optimisme en béton armé. Oui, l'ASM (surtout sans son buteur patenté Falcao, exactement comme Bordeaux sans Malcom, mais à une autre échelle) n'est plus tout à fait, on l'a constaté à Lyon par exemple, l'équipe euphorique à qui tout souriait la saison passée.  Cela tombe bien, le colombien, victime d'un problème musculaire, sera forfait pour le match de ce samedi, tout comme Ghezzal et Kongolo. Oui, les boys de Jardim sont aux portes de l'élimination en Champion's League après deux matches totalement ratés à Louis II. Oui, des garçons comme Bernardo Silva, Mbappe ou Bakayoko n'ont pour l'instant pas été remplacés qualitativement, mais chaque semaine qui passe voit leurs remplaçants monter en puissance. Alors, faut-il craindre pour les Girondins une bérézina semblable à celle de la saison dernière ? On se refuse à le croire, d'autant qu'en la matière, Bordeaux a déjà donné, à Paris il y moins d'un mois...L'heure est à la réaction d'orgueil, comme celle qu'il avait su avoir après sa sortie de route (et d'Europe) à Videoton. Après 14 matches sans défaite, on ne va tout de même pas enchaîner sur 14 matches sans victoire, crébonsoir...Les grandes manoeuvres arrivent, puisque Rennes et Marseille, deux formations en regain de forme, viendront très vite croiser la route des Marine et Blancs, avant une autre expédition en Normandie à Caen dont on espère juste qu'elle soit moins funeste que la précédente. En haut du tableau en tout cas, les résultats démontrent que les trois ou quatre premiers ont trouvé la bonne carburation et ne traînent plus trop en chemin. Ce n'est pas le moment de lambiner et d'hypothéquer la saison dès le mois de novembre. Si Bordeaux ambitionne de monter sur le podium, alors il doit être capable de réaliser une performance contre au moins une ou deux des équipes qui le précèdent au classement, surtout dans son antre du Matmut où il reste pour l'instant invaincu. Au micro de Christophe Monzie, écoutez une partie des réactions de Jocelyn GOURVENNEC le coach du FCGB, qui dément notamment l'existence d'une fronde anti-Malcom dans le vestiaire, dénoncée par quelques médias en début de semaine, et Théo PELLENARD (en photo) l'arrière latéral gauche du FCGB. Pour entendre l'intégralité de ces entretiens et des réactions monégasques d'avant-match, rendez-vous dans nos journaux de la semaine de 6h à 18h, puis ce vendredi 27 octobre dans Le Week-End en sport à partir de 19h, et samedi 28 octobre dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 15h50. Coup d'envoi : 17 heures. Commentaires de Christophe Monzie et Michel Le Blayo.
Sam. 28 Oct. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Avant Racing 92 / UBB (8e journée) : Rebondir pour un exploit à Colombes

Après l'intermède Challenge Européen où les Unionistes n'ont pas encore perdu toutes leurs chances de ... [la suite...]
écouter

Après l'intermède Challenge Européen où les Unionistes n'ont pas encore perdu toutes leurs chances de qualification malgré la défaite contre Newcastle, les championnat refait son apparition pour deux week-end. L'UBB n'a plus gagné sur la pelouse du Racing depuis le 10 mars 2007 (16-12), soit plus de dix ans, mais elle y a par la suite souvent échoué de très peu, à l'image du dernier (et récent) affrontement en date du 6 mai 2017 (22-20) pour la clôture de la dernière saison, où elle avait mené au score la majeure partie du match. Avec le retour de ses cadres, l'Union a de quoi basculer cette fois-ci du bon côte et tenir la distance, elle ira chercher une performance, voire un exploit chez des Franciliens pour l'instant irréguliers (3 victoires, 4 défaites) et qui restent sur trois revers d'affilée, dont un sur leur pelouse face à l'étonnant leader Lyonnais (17-20). Dire que ceux-ci, champions de France il y a deux saisons, n'ont déjà plus le droit à l'erreur et qu'ils auront la pression est un euphémisme. Aux bordelo-béglais de savoir en profiter...Oui mais voilà, "victime" de la qualité de sa formation et du talent de ses joueurs, l'Union sera bientôt littéralement décimée par les absences après ce déplacement en Ile de France : 6 de ses titulaires sont convoqués par Guy Novès en Equipe de France, dont un nouveau, Marco Tauleigne, 6 autres avec les Barbarians français ou britanniques, ces joueurs rejoindront Marcoussis au lendemain du match au Racing, et 8 autres garçons sont actuellement sur le flanc pour un moment encore. Faites le compte, ce seront pas moins de...20 joueurs qui manqueront à l'appel la semaine prochaine pour le derby de la Garonne à Toulouse...Un casse-tête sans précédent pour le staff bordelo-béglais. Autant de bonnes raisons de prendre des points dès ce samedi en terre francilienne tant que les cadres sont encore là...Au micro de Florian Rodriguez, écoutez les réactions de Mahamadou DIABY (en photo) le 3ème ligne de l'UBB, Joe WORSLEY le co-entraîneur de l'UBB, Jacques BRUNEL, le manager qui parle justement des sélectionnés, et Marco TAULEIGNE, le 3e ligne néo-tricolore. D'autres réactions bordelo-béglaises et parisiennes à écouter dans nos journaux de la semaine, puis ce vendredi 27 octobre 2017 dans Le Week-End en Sport à partir de 19h, et samedi 28 octobre dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 15h50. Coup d'envoi : 18 heures. Commentaires de Nicolas Fillon.